La CIA espionne(rait) Windows – GeekParadize.Fr - Actualité High-Tech et Geek au QuotidienGeekParadize.Fr – Actualité High-Tech et Geek au Quotidien
Home / High-Tech / La CIA espionne(rait) Windows

La CIA espionne(rait) Windows

La CIA espionne(rait) Windows

Selon WikiLeaks, la CIA disposerait d’un logiciel espion – Athena – pour infiltrer toutes les versions de Windows.

Dans sa dernière mise à jour de la série de fuites Vault7, WikiLeaks apporte des informations sur Athena (lien en anglais). Ce malware développé pour la CIA serait potentiellement capable d’infiltrer toutes les versions de Windows. Pour l’agence de renseignement américaine, les documents publiés par WikiLeaks sont compromettants.

Tous les terminaux fixes et mobiles équipés de l’OS de Microsoft seraient des cibles potentielles, même les versions les plus récentes de Windows 10, qui auraient été craquées quelques semaines seulement après leur sortie officielle. Ce qui en dit long sur les capacités redoutables de la CIA en matière de hacking… La plate-forme Athena existe en version « Alpha ») pour les systèmes d’exploitation les plus anciens, et en version étendue « Bravo » pour Windows 8 et au-delà. Dans les deux versions, le mode opératoire consiste à infecter un fichier DLL (« Remote Access Service » en version Alpha et « DNScache Service » en version Bravo). En temps réel et à distance, les opérateurs d’Athéna peuvent alors piloter le PC contaminé comme bon leur semble.

Selon WikiLeaks, le logiciel espion Athena a été développé par la société Siege Technologies, dont le nom est déjà apparu lors de précédentes révélations de Wikileaks sur la CIA.

Photo : © Creative Commons – WikiMedia.

Ce document intitulé « La CIA espionne(rait) Windows » issu de http://www.commentcamarche.net/news/5869842-la-cia-espionne-rait-windows est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.

A propos de La Rédaction

A voir aussi

L’Europe met Google à l’amende

L’UE a infligé une amende record de 2,42 millions d’euros au géant américain pour abus …