Home / High-Tech / Safe Browsing, un nettoyage signé Google

Safe Browsing, un nettoyage signé Google

Article mis à jour le 17 août 2016 à 11 h 53 min

Safe Browsing, un nettoyage signé Google

Google poursuit sa lutte pour un Internet plus propre en permettant de signaler des sites malveillants.

Google fait un pas de plus dans son combat contre la pollution virtuelle et, plus exactement, contre les éléments publicitaires (ou pas) qui trompent les internautes. Sa nouvelle initiative, baptisée Safe Browsing, devrait contribuer à éradiquer les contenus trompeurs qui sont intégrés aux pages. À travers ce programme, la firme de Mountain View met à disposition des utilisateurs des formulaires permettant de signaler la présence de sites malveillants. Grâce à ces informations, une alerte est créée sur les navigateurs qui collaborent avec Google, notamment Chrome et Firefox.

Cette initiative confirme la ferme intention de Google de lutter contre les sites malveillants et le phishing, une intention réitérée publiquement en novembre 2015. Avec Safe Browsing, le géant américain s’attaque désormais aux éléments intégrés aux pages Web, par exemple à ces pavés qui adoptent la forme de fenêtres d’erreur, vous encourageant à télécharger une application qui est supposée rendre votre navigation plus fluide. S’il est vrai que les sites qui recouraient à de telles pratiques pouvaient le faire en toute impunité, ce ne sera désormais théoriquement plus le cas. En effet, les navigateurs pourront bloquer les pages si le site a été déclaré « malveillant ».

Si votre site est concerné et apparaît sur la liste noire, vous devrez commencer par retirer le contenu qui a provoqué le blocage. Ensuite, vous devrez solliciter l’examen de votre site via la liste des problèmes de sécurité de la Search Console.

Photo : © iStock.

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l’informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J’utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l’utilisation des OS Debian et Archlinux.

A voir aussi

La pub en autoplay arrive dans Messenger

La pub en autoplay arrive dans Messenger

Facebook teste actuellement l’intégration de vidéos publicitaires en lecture automatique dans sa messagerie instantanée. – …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :