Home / High-Tech / Voiture autonome, quels projets ?

Voiture autonome, quels projets ?

Article mis à jour le 17 août 2016 à 11 h 52 min

Voiture autonome, quels projets ?

Les constructeurs automobiles traditionnels et les nouveaux entrants rivalisent pour créer la voiture du futur.

À l’heure où la voiture connectée prend un nouveau virage, il est difficile de prédire quels sont les constructeurs automobiles qui tireront leur épingle du jeu durant cette révolution à venir. Piqués au vif par les nouveaux acteurs issus de la high-tech et du monde du digital, les fabricants traditionnels se sont lancés dans une course effrénée au développement de nouveaux projets. Leurs prototypes veulent complètement révolutionner la façon de conduire et les modes de déplacement, ainsi que les interfaces homme-machine liées aux voitures connectées.

À la pointe du mouvement, Audi, Mercedes et BMW mènent la danse sur les segments haut de gamme, avec des projets en phase d’expérimentation aux États-Unis et en Europe. Les tests menés à ce jour se sont révélés concluants et pourraient donner naissance à des offres commerciales dans les mois à venir. D’autant que les constructeurs allemands viennent de racheter le service de cartographie « Here » pour préserver leur autonomie technologique vis-à-vis de Google, Apple et autres géants californiens. Du côté des Français, PSA se fixe 2018 comme limite pour mettre sur le marché une véritable voiture autonome, qui restera néanmoins assistée d’un conducteur. Quant au groupe Renault-Nissan, c’est en 2020 qu’il pourrait commercialiser ses premières voitures connectées grand public.

Pour les fans de conduite et de haute technologie, le futur de l’automobile est donc pour bientôt.

Photo : © iStock.

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l’informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J’utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l’utilisation des OS Debian et Archlinux.

A voir aussi

Vers une taxe sur le e-commerce

Vers une taxe sur le e-commerce

Le Sénat vient d’adopter une taxe sur lavente en ligne, calculée en fonction des distances …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :