Home / High-Tech / Le malware Adwind monte en puissance

Le malware Adwind monte en puissance

Article mis à jour le 17 août 2016 à 11 h 52 min

Le malware Adwind monte en puissance

L’application Adwind est en passe de devenir la plate-forme la plus utilisée par les hackers du monde entier.

La conférence Security Analyst Summit a été l’occasion pour les experts en sécurité informatique de Kapersky de présenter une étude inquiétante sur le ravages causés par le malware Adwind. Sur leur blog officiel (en anglais), ils révèlent que 68 000 organisations ont été victimes d’Adwind lors du dernier semestre, et que près de 2 000 hackers utilisent cette application devenue incontournable dans la sphère du cybercrime. Sa facilité d’utilisation, sa commercialisation en tant que « malware-as-a-service » et son code Java utilisable sous Windows, Android ou OS X permettent une disponibilité de chaque instant pour ce malware.

Les chercheurs en sécurité pensaient qu’un coup d’arrêt avait été porté à Adwind en avril 2015, mais il n’en est rien apparemment. Le logiciel d’espionnage est revenu sous le nom de « JSocket » et de nouvelles vagues d’attaques ont été repérées récemment. Leurs objectifs sont aussi variés que les fonctionnalités disponibles pour les hackers qui souhaitent personnaliser leur utilisation d’Adwind : espionnage audio ou vidéo, vol d’informations, transfert de Bitcoin… Chaque cybercriminel peut sélectionner sa formule d’abonnement – de 25 dollars à 300 dollars – et dispose alors d’un accès aux machines infectées par Adwind et ses innombrables variantes.

Un supermarché du malware en quelque sorte, pour que même la cybercriminalité se démocratise.

Photo : © iStock.

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l’informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J’utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l’utilisation des OS Debian et Archlinux.

A voir aussi

Vers une taxe sur le e-commerce

Vers une taxe sur le e-commerce

Le Sénat vient d’adopter une taxe sur lavente en ligne, calculée en fonction des distances …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :