High-Tech

Un test pour le Foris FS2735

Souviens-toi l’été dernier ! Ce n’était pas la sortie d’un film d’horreur, quoique pour votre porte-brouzoufs ça y ressemble. EIZO, marque qui tend vers la commercialisation de produits d’exception calibrés au plus juste, et bénéficiant d’une grosse garantie, avait lancé son moniteur pour joueur, le Foris FS2735. Pas de doute, il s’adresse au joueur fortuné, avec sa dalle 27″ affichant 2560×1440 pixels, d’origine AHVA type IPS, avec son temps de réponse de gris à gris de 4ms, ses specs connues de 350cd/m² et 1000:1 respectivement pour la luminosité et le contraste typique, sa compatibilité FreeSync jusqu’à 144Hz, il possède même son module BT qui permet, via soft sur smartphone de piloter les réglages à partir de ce même terminal.

Le reste est classique mais bon à prendre, comme le fait qu’il bouge dans tous les sens. En fait nos confrères de TFT sont satisfaits à part 3 points négatifs : à l’usage il est peu aisé de le régler d’un point de vue positionnement, les noirs ne sont pas noirs du fait de la dalle IPS, et ensuite il y a un bug dans la gestion du blur et de l’overdrive quand on utilise FreeSync. Et déjà qu’à 1200€ en boutiques en Gaule, c’est exagéré, alors avec ces défauts c’est devenu impossible. Ne serait-ce avec ses dimensions, pour le même prix il vaut mieux taper dans du 21/9 34″ en 1440 avec FreeSync ou GSync si vous êtes sous Geforce. Dommage en somme !

eizo foris fs2735

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire