Home / High-Tech / Le parking connecté de Samsung et SEAT

Le parking connecté de Samsung et SEAT

Article mis à jour le 17 août 2016 à 11 h 30 min

Le parking connecté de Samsung et SEAT

Samsung et SEAT s’associent pour faire du smartphone la clé essentielle de la voiture connectée, et des parkings…

La voiture connectée est au centre de toutes les attentions des observateurs du Mobile World Congress. En la matière, la dernière démonstration de Samsung allié à SAP et SEAT est sans doute la plus aboutie. Le constructeur sud-coréen vient en effet de présenter une solution innovante pour commander sa voiture à l’aide d’un smartphone ou d’une montre connectée comme la Gear 2. Ces nouvelles technologies n’en sont encore qu’au stade de la recherche et développement, mais leurs utilisations concrètes sont prometteuses.

Avec les applications présentées par Samsung, les conducteurs pourront effectuer le paiement d’une place de parking d’un simple clic sur leur smartphone. De la même façon, il est possible de réserver à distance une place dans le parking de son choix. A bord de sa voiture équipée de l’interface Seat ConnectApp, le conducteur envoie par téléphone mobile sa commande directement au gestionnaire de places de stationnements. Les parkings Saba sont également de la partie, en Espagne, pour tester le concept et garantir que les transactions et identifications à distance sont réalisables et fiables sur le terrain. Si les tests s’avèrent concluants, les applications développées par le trio Samsung, SAP et SEAT pourraient également trouver des débouchés dans le domaine de l’autopartage. Lors de la location d’un véhicule connecté, le smartphone pourrait tout à la fois faire fonction d’identifiant, de moyen de paiement, et de clé de contact…

Photo : © iStock.

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l’informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J’utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l’utilisation des OS Debian et Archlinux.

A voir aussi

Vers une taxe sur le e-commerce

Vers une taxe sur le e-commerce

Le Sénat vient d’adopter une taxe sur lavente en ligne, calculée en fonction des distances …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :