Home / High-Tech / Les nouveaux boutons de Facebook

Les nouveaux boutons de Facebook

Article mis à jour le 17 août 2016 à 11 h 29 min

Les nouveaux boutons de Facebook

La dernière mise à jour de Facebook permet d’utiliser de nouveaux boutons qui complètent le « J’aime ».

Il aura fallu du temps pour que Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, se laisse convaincre, mais c’est désormais chose faite. La nouvelle version de l’application Facebook offre une panoplie complète de boutons pour aller au-delà du mythique « J’aime » du réseau social. Les nouvelles émotions disponibles incluent la colère avec un bouton « Grrr », l’admiration avec « J’adore », le rire avec « Hahaha », la surprise avec « Wouah » et la tristesse avec un bouton « Triste ». Voilà qui devrait animer les échanges et réactions entre membres de Facebook.

Pour les puristes du réseau social, toucher au bouton « J’aime » revient à toucher à une icône, symbole de l’histoire de Facebook. Mais à l’image de Mark Zuckerberg, dont l’opinion a évolué depuis que le débat sur les nouveaux boutons a commencé l’an dernier, c’est bien une majorité d’utilisateurs qui a souhaité couvrir plus d’émotions avec des boutons complémentaires. Les tests lancés depuis plusieurs semaines l’ont prouvé.

Pour utiliser les nouvelles réactions de Facebook, il convient d’installer la mise à jour de l’application du réseau social sous Android ou iOS. En appuyant longuement sur « J’aime », les émotions complémentaires apparaissent et il suffit de presser le bouton correspondant. A noter que le déploiement s’effectue également sur la version web de Facebook.

Photo : © iStock.

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l’informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J’utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l’utilisation des OS Debian et Archlinux.

A voir aussi

Un milliard d'Instagrammers

Un milliard d’Instagrammers

Il y a désormais un milliard de personnes inscrites sur Instagram. Et combien de selfies …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :