High-Tech

Un test pour la R9 Fury signée XFX

Si au départ seuls Asus et Sapphire commercialisaient des R9 Fury, d’autres acteurs se sont greffés au réseau de distribution comme XFX. Pour ce dernier, en revanche, la conception a été plus simple que prévu puisque c’est un clone exact de la Sapphire Tri-X juste avant que ce dernier  ne bascule sa gamme en Nitro. On a donc une carte qui a un PCB de référence court fait par AMD, donc qui sera potentiellement plus touchée par le coil whine – maladie des cartes Fiji de référence – et un ventirad abusivement long, dépassant vers l’arrière de 70%. Pour le coup il sera efficace même s’il y avait moyen de faire plus court. Enfin les fréquences sont de 1000 MHz pour le GPU et 500 MHz pour les 4 gigots de HBM sur bus 4096-bit.

LegitReview en a fait un test, en trouadé, en 1080p, 1440p et 2160p, et a mis en face pas mal de cartes du segment enthusiast comme les autres Fiji  complets X et Nano, R9 390, et GTX 970, 980 et 980Ti. Certes un tel test est moins excitant en février 2016 qu’il ne l’était cet été du fait d’un calendrier qui dirige notre regard vers Polaris et Pascal, mais la vie continue et tant qu’on n’a ni l’un ni l’autre, il faut aussi aider ceux qui souhaitent investir maintenant.

xfx r9 fury triple dissipation

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.