High-Tech

Toshiba retire ses PC du marché européen

Toshiba retire ses PC du marché européen

Une importante chute des ventes contraint Toshiba à abandonner le marché des ordinateurs en Europe.

Le vent souffle fort sur Toshiba, très fort. Si fort que le fabricant japonais se voit obligé de plier les voiles et de quitter l’Europe. Ou plutôt de plier les housses de ses ordinateurs, car ce sont les PC de la marque qui sont sur le point d’être retirés du Vieux Continent. Fermeture de plusieurs bureaux en 2014, scandale comptable éclaté en 2015, chute libre des ventes : les conditions météorologiques étaient loin d’être favorables pour la firme nippone. « Les commandes en cours seront honorées par les distributeurs durant le premier trimestre, mais il n’y en aura pas d’autres » a confié un porte-parole du groupe au site The Register.

Les ventes d’ordinateurs de Toshiba ont chuté de 18% en 2015 et les livraisons de 38%. Avec seulement 2,8 millions de machines vendues l’an dernier, le fabricant japonais ne s’est emparé que de 3,5% des parts du marché des PC. Insuffisant pour se maintenir à flot, surtout pour une entreprise qui ambitionnait de représenter 80% des ventes d’ici 2022 avec Lenovo et HP.

Néanmoins, la commercialisation d’ordinateurs Toshiba se poursuivra au Japon et aux Etats-Unis. L’introduction de tablettes est également prévue. La société pourrait également s’appuyer sur une gamme d’accessoires et de services personnalisés pour générer davantage de revenus.

Photo : © iStock.

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.