Home / High-Tech / Partager les livres avec le bookcrossing

Partager les livres avec le bookcrossing

Article mis à jour le 17 août 2016 à 11 h 11 min

Partager les livres avec le bookcrossing

Le bookcrossing, c’est le partage de livres dans le monde. Plutôt que de garder un roman pour soi une fois terminé, il s’agit de le « libérer » en le faisant circuler auprès d’un maximum de lecteurs.

Et pour suivre son trajet dans la région ou dans le monde, le site Bookcrossing.com tente de réunir un maximum de lecteurs intéressés par le concept. Une belle découverte alors que le Salon du Livre 2016 ouvre ses portes !

« J’ai trouvé un livre ! »

Nombreux sont ceux qui ont déjà vécu cette situation : les livres s’empilent à la maison, on aimerait les partager mais sans trop savoir avec qui… Et bien souvent, jeter un livre – surtout quand l’histoire a beaucoup plu – semble tout à fait aberrant !

Il s’agit donc de donner une deuxième vie aux livres. Les associations locales proposent régulièrement des alternatives de partage : des bibliothèques en libre accès, dans les parcs et les lieux publics, où chacun peut laisser ses livres et en emprunter d’autres. Le circuit est sans fin, et a en plus l’avantage de permettre l’accès à la lecture à moindre coût.

Bookcrossing.com va encore plus loin. Le site communautaire propose de suivre l’itinéraire d’un livre, en y apposant une étiquette BCID (Bookcrossing ID) et en expliquant le principe sur les premières pages. Le tag identifie l’ouvrage sur le site, et permet à ses nouveaux propriétaires de signaler où il se trouve… ou de laisser un commentaire sur la fiche. De quoi partager quelques impressions sur sa lecture. Les livres voyageurs pourront ensuite de nouveau être libérés où on le souhaite : tous les lieux publics font l’affaire, en attendant que quelqu’un d’autre puisse dire « j’ai trouvé un livre ! ».

Bookcrossing.com

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l’informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J’utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l’utilisation des OS Debian et Archlinux.

A voir aussi

Bientôt un Chromebook avec processeur ARM ?

Bientôt un Chromebook avec processeur ARM ?

Pour offrir un laptop toujours connecté, Google pourrait proposer un Chromebook équipé d’un processeur de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :