High-Tech

Un test pour la solide ASRock E3V5 pour Xeon LGA1151

Avec sa segmentation sortie de la tête d’un ingénieur en mal de reconnaissance, Intel a sectorisé pour la première fois depuis 5 ans les cartes mères mainstream capables de faire pédaler un Xeon et un Core ix. Dernièrement, avec du Z97 on pouvait faire tourner du E3 1200 V3 et V4, le Z170 ne le peut plus et ce sont donc les chipsets C232 et C236 qui héritent de cette faculté. ASRock fin décembre 2015 avait lancé quelques cartes mères pour ces E3 1200, dont la E3V5 Gaming OC. Cette dernière malgré tout gardait son orientation gamer bien qu’elle soit étudiée au départ pour du serveur, petit mais costaud. Le constructeur l’a de plus passée à la moulinette Fatal1ty pour nous servir un velouté de marketing savoureux, qui montre que ASRock est bien embêté pour séduire sa cible, gamer ou serveur ? Les deux mon général !

Anandtech a donc fait un test de la belle, car elle est quand même bien complète même si elle a des reliques serveur comme le VPro ou l’Intel Small Business Advantage, sorte de trousse à outils pour serveurs. En revanche cela engendre le sacrifice de l’USB 3.1, qui n’est pas capital pour ce segment, l’USB 3 se suffisant à lui même. Nos confrères pour l’anecdote ont pu overclocker leur 6700K dessus, mais cela entraînait la perte du dual canal mémoire, probablement un bug de jeunesse du bios. Mais elle est quand même miam cette carte !

asrock e3v5 fatal1ty

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.