Et si on parlait un peu de Tor et de l'anonymat sur le web ? - GeekParadize.Fr - Actualité High-Tech et Geek au QuotidienGeekParadize.Fr – Actualité High-Tech et Geek au Quotidien
Home / High-Tech / Et si on parlait un peu de Tor et de l’anonymat sur le web ?

Et si on parlait un peu de Tor et de l’anonymat sur le web ?

Ces dernières années, tout le monde a entendu parler du flicage des données sur le web. Même Mme Michu et sa frangine Suzanne ont pigé qu’il y avait quelque chose de louche. Pourtant, les usages n’ont pas changé et tout le monde semble faire confiance au système. Tout le monde ? Non, car un groupe d’utilisateurs éclairés a compris qu’il n’y avait pas forcément besoin d’être un individu malfaisant pour avoir envie d’anonymat sur la toile.

Mais si protéger un compte avec un mot de passe ou ajouter une extension à son navigateur favori est simple, lorsqu’il s’agit de chiffrer des données ou sécuriser sa manière de surfer, le pas est difficile à sauter. Pourtant, des projets sont là pour nous faciliter la tâche. Nos confrères de chez Framasoft sont allés questionner l’association française « Nos Oignons » à ce sujet. C’est un groupe qui se charge d’améliorer le réseau Tor (The Onion Routeur), réseau qu’ils expliquent tout simplement à l’aide d’un schéma que voici :

tor reseau explication

Schématiquement, voilà les données qui circulent en clair lorsqu’on navigue via Tor en HTTPS.

Apparemment, ils n’aiment pas trop le gouvernement et nos forces de police, mais ça a le mérite de montrer comment cela se passe (ils montrent aussi la même chose sans Tor et HTTPS dans leur interview avec Framasoft). Contrairement à ce que les médias veulent nous obliger à penser, il n’y a pas besoin d’avoir quelque chose à cacher pour vouloir être anonyme. C’est le même besoin qui vous pousse à mettre des rideaux à vos fenêtres ou envoyer une lettre fermée à la place d’une carte postale. En navigant de manière anonyme, vous évitez que les gros groupes (Microsoft, Google, Amazon, Apple, Facebook…) n’en sachent trop à votre sujet et avez alors accès à une navigation plus libre. Il est certain que la démarche demande quelques efforts de plus que l’acceptation du contrat d’utilisateur de Google Chrome, mais permet d’être plus facilement maître de ce qui s’affiche à l’écran. Si vous êtes curieux à ce sujet, vous trouverez un lien vers l’interview de « Nos Oignons » par Framasoft à la suite, ainsi qu’un lien direct vers « Nos Oignons » et vers la page de téléchargement du navigateur Tor, qui pourra vous montrer comment un Firefox 38 ESR sécurisé peut vous protéger sans grands efforts à fournir de votre côté.

Si vous avez trouvé une erreur d’orthographe, veuillez nous en aviser en sélectionnant le mots et en appuyant sur Ctrl+Enter.

A propos de Sébastien T.

Sébastien T.
Grand Passionné par le High-Tech et les jeux vidéos.

A voir aussi

Des articles payants sur Facebook

Des articles payants sur Facebook

Les éditeurs peuvent demander aux membres de Facebook de payer pour lire leurs Instant Articles. …

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :