Home / High-Tech / Homefront The Revolution fait la guerre aux GPU !

Homefront The Revolution fait la guerre aux GPU !

Article mis à jour le 17 août 2016 à 10 h 25 min

Deep Silver a lancé Homefront The Revolution, la suite du premier Homefront On s’est Fait Marcher sur la Tronche. Le scénario est connu puisque c’est en gros le même : les coréens ont envahi les USA, et c’est la grosse tannasse pour l’armée US, donc la résistance s’organise et fait des misères à l’envahisseur. Le background est fin comme du papier à clopes, mais gageons que cet opus sera infiniment mieux réussi que le premier, qui avait quand même pas mal floppé du fait, entre autres choses, d’une campagne solo d’une durée aussi courte que l’appareil génital de notre Pascal national, c’est dire.

En tout cas le second opus arrivera demain dans les bonnes crèmeries, et comme la grosse majorité du marché se déroule désormais derrière votre écran et plus du tout chez le revendeur du coin, eh bien vous n’aurez pas à enfiler votre veston et braver les rudesses que Dame nature mettra sur votre chemin, allant du vent glacial (Ok en mai c’est un peu quiché) à la crotte fraîchement démoulée du caniche de la voisine. Et dire que je voulais toucher, toucher la chatte à la voisineuhhhh… Bon, tout ça pour dire que Gamegpu a testé le bousin avec ses zoulis GPU sans Fiji, et ses Cépéhuh, ses 3 définitions d’écran. Cette fois, le moteur utilisé alias le Cry Engine est pas moche du tout, et il tourne pas mal en Full HD, autant chez AMD que Nvidia puisqu’on retrouve des équivalences de scores entre cartes du même segment, (par exemple GTX 970 et R9 290X, GTX 960 et R9 380X dotées de 4Go), etc. La fin de tout se situe en UHD où tout le monde est incapable de délivrer assez d’images par seconde pour offrir une expérience de jeu décente. Bref c’est pas mal jusqu’en 2560×1440, après c’est no way !

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l’informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J’utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l’utilisation des OS Debian et Archlinux.

A voir aussi

Vers la fin des mots de passe Internet ?

Vers la fin des mots de passe Internet ?

Un nouveau standard pourrait réussir à faire disparaître les mots de passe sur le web. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :