Home / High-Tech / GeIL exhibe officiellement ses barrettes DDR4 EVO X, mais quelle idée…

GeIL exhibe officiellement ses barrettes DDR4 EVO X, mais quelle idée…

Article mis à jour le 17 août 2016 à 10 h 19 min

La semaine dernière, on découvrait en avant-première que GeIL allait lancer au Computex ses barrettes de DDR4 EVO-X. A ce moment, on avait compris que chaque barrette allait être composée par 2 PCB. Le premier contenait les puces mémoire, et le second des LED qui pouvaient se piloter par logiciel. Sauf qu’il y avait deux branchements dessus, avec des prises fan 3 et 4 pins. Une servait pour l’alimentation des LED et l’autre pour le pilotage des éclairage. on avoue qu’on n’avait pas bien saisi le concept et on ne le pige toujours pas. Le Computex est là et c’est encore une fois la perplexité qui s’envahit de nos coeurs tremblotants. Car nous avions finalement bien compris le concept de fabrication.

Et donc on se demande quelle mouche a piqué GeIL. Car au final, pour avoir les LED les plus hype du marché, le constructeur n’a pas hésité à alourdir en câbles votre PC ! Si d’ordinaire la simple alimentation électrique fournie ar le slot suffisait pour faire clignoter des LED, eh bien cette fois GeIL est passé par une alimentation externe, et a inclus ce second PCB qu’il faudra payer quelque part. Et là on touche un peu à l’extrême que le marketing peut atteindre en matière de barrette. A vouloir refourguer de la LED partout, les ingénieurs chez GeIL en ont oublié l’essentiel : la simplicité d’installation. Des barrettes, il faut les clipser, et basta ! S’il faut les brancher et faire du cable management, c’est contre-productif, surtout pour quelque chose d’aussi futile que de l’éclairage LED…. Mais quelle idée ! Pour la petite histoire, les modules seront de 8Go pièce et à des fréquences de l’ordre de 3866 MHz.

geil ddr4 evox 2pcb

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l’informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J’utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l’utilisation des OS Debian et Archlinux.

A voir aussi

La Jacket Force VR de Disney

La Jacket Force VR de Disney

Ce n’est pas un gilet pare-balles. C’est la Jacket Force, une veste de réalité virtuelle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :