Home / High-Tech / Faites pleurer votre PC avec le dernier Stress Test de 3DMark

Faites pleurer votre PC avec le dernier Stress Test de 3DMark

Article mis à jour le 17 août 2016 à 10 h 13 min

Vous avez toujours rêvé de mettre votre machine sur les genoux ? De voir à quel moment elle décroche ? Vous cherchez une excuse pour changer de CPU, RAM ou GPU ? Alors les derniers Stress Tests de 3DMark sont faits pour vous. Tout amateur de kikalaplugrosse pourra se tourner vers Futuremark pour savoir ce que vaut vraiment son PC.

Outre le concours de taille de bit, le Stress Test diffère du benchmark synthétique de base par le fait que la haute charge de travail appliquée à la machine le sera sur une longue durée. Le but est de stresser vos composants pour analyser leur stabilité et leur efficacité en cas d’effort soutenu. Pour prendre un cas concret, c’est de cette façon que l’on pourra voir une GTX 1080 Founders Edition perdre des performances à cause d’un système de dissipation qui part en vrille (point que l’on relève car il est récent et non pas pour taper sur NVIDIA qui corrige la chose). Aujourd’hui que le gamer veut de la réalité virtuelle et de l’UHD, il est plus important de savoir si sa machine tiendra les 60fps (ou 90fps pour la VR) sur la longueur que de savoir si elle arrivera à grimper à 144fps dans une situation bien spécifique, et c’est cet outil qui le lui permettra.

Faites pleurer votre PC avec le dernier Stress Test de 3DMark

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l’informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J’utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l’utilisation des OS Debian et Archlinux.

A voir aussi

La pub en test dans les Stories Facebook

La pub en test dans les Stories Facebook

Facebook a commencer à tester la publication de publicités dans ses Stories. – Certes, c’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :