Accueil » Evolve devient gratuit dans sa version Stage 2
High-Tech

Evolve devient gratuit dans sa version Stage 2

Evolve, c’est un jeu qui a su faire parler de lui. Déjà, il a été développé par Turtle Rock Studios, à qui l’on doit Left4Dead et en plus en mélangeant le Cry Engine et du FPS coopératif contre gros monstre (à quatre contre un) avec leaderbords et personnages pouvant évoluer, ça avait de quoi intéresser.

Manque de bol, le tarif d’entrée (79,90€ pour ceux qui ont acheté le jeu dès sa sortie, les “Founders”) et la difficulté du titre (le problème du mode coopératif, c’est que les gens doivent coopérer, chose souvent impossible en pick-up) ont vu les serveurs se vider et un an après la sortie, il était devenu difficile de trouver une partie à jouer. Résultat des courses, Turtle Rock Studios a décidé de le rendre gratuit (ou Free to Play pour les anglophones), dans la version Evolve Stage 2, en donnant accès à tout le contenu accessible (avec achat dans le jeu) et en modifiant tout de même pas mal de choses.

Pour le mieux, les graphismes (textures) sont améliorés, les cartes revisitées, l’évolution des personnages et monstres aussi et les modes de jeux modifiés. Ca parait plutôt sympa (sauf pour celui qui se l’est payé il n’y a pas longtemps), mais il y a aussi du moins bon. Un joueur (Herbie) avec tout de même 234 heures de jeu, 18 chasseurs montés à leur niveau maximum et un tas de récompenses et de skins d’élite pour ses personnages a vu son compte remis à zéro lors de la sortie d’Evolve Stage 2. Pire encore, alors qu’il se disait qu’il pourrait au moins découvrir du nouveau contenu et enfin trouver du monde avec qui jouer, son mode favori (Evacuation) a disparu du titre et il n’a rien d’autre à débloquer que ce qu’il connaissait déjà, chose qui a fini de saper son envie de jouer. Pour dédommagement, il a reçu 3000 keys (ressource importante du jeu), une somme qu’il se sent capable d’accumuler en une heure. Au final, un gros joueur du titre qui a déboursé 80€ avant la sortie officielle se retrouve tout nu dans un jeu qui n’est plus le même et dépossédé de contenu qu’il avait payé. Les joies de ces titres en ligne qui sont fondés par les joueurs et finissent par être intégralement modifiés par les développeurs sans qu’on leur demande leur avis. Dans le message “à chaud” qu’il laisse sur la page Steam du jeu, il oublie tout de même de dire que les Founders recevront les prochains chasseurs et skins qui sortiront sans rien avoir à débourser. A part ce qu’il reproche, on peut aussi ajouter que le mode solo a disparu, qu’il y a moins de cartes et qu’il ne reste que deux modes de jeu, avec un accent mis sur l’escarmouche et les parties rapides, délaissant le côté “Chasse” pour les chasseurs et l’aspect “furtivité et pièges” pour le monstre.

Ca ne semble pas poser problème aux nouveaux joueurs (la courbe de fréquentation du titre a vu leur nombre grimper de 1700% depuis le 7 juillet et la sortie du Stage 2), mais ça a de quoi faire une fois de plus réfléchir sur les dérives de l’industrie vidéoludique. Il existait certainement un moyen de ne pas léser les anciens joueurs tout en passant le jeu en modèle gratuit. Un exemple bête parmi tant d’autres, The Lord of the Ring Online, un MMO qui a eu le malheur d’arriver quelques années après le bulldozer World of Warcraft, a vu sa courbe de fréquentation baisser et ses développeurs ont décidé de passer du modèle à abonnement (avec même un abonnement à vie proposé à l’époque pour plus de 100€) au modèle gratuit avec restrictions. Ca a permis à leur jeu de perdurer (les serveurs étant toujours actifs aujourd’hui, même si pas énormément fréquentés) en proposant aux nouveaux joueurs des DLC une fois arrivés sur le contenu haut niveau du jeu et des bonus aux joueurs qui payaient un abonnement. Ceux avec un abonnement à vie reçoivent même tous les mois un pécule de la monnaie en jeu, leur permettant d’acheter tout ce qui est présent sur la boutique en ligne, même les extensions du jeu.

Financer un jeu n’est pas simple, n’importe qui peut s’en rendre compte. Le faire vivre et perdurer l’est encore moins et c’est là que certains studios se cassent le nez. On aurait pu croire que Turtle Rock Studios savait y faire avec le succès de la franchise Left4Dead et pourtant, sur Evolve il semblerait qu’ils aient manqué quelque chose. Reste maintenant à voir si leur Stage 2 va arriver à fédérer une communauté ou si le jeu retombera dans les oubliettes de Steam après l’engouement pour le “test gratuit” passé. Vu comme ils traitent leurs biens aimés “Founders” qu’ils glorifiaient l’année dernière, on doute qu’ils se préoccupent plus des joueurs gratuits par la suite. D’ailleurs, Valve avait parlé d’avoir ce titre sur Steam Machine et les joueurs manchots attendent toujours de le voir débarquer sur GNU/Linux un an et demi après sa sortie !

evolve

La chasse au dev’ est ouverte !

A propos de l'auteur

Sébastien

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site est hébergé avec ❤ par

Ikoula

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

FR | GeekParadizeHub ➜ Communauté Multigaming

4 User(s) Online Join Server
  • Anthonio_Loucass
  • Zorkadi
  • Zento
  • Luzrod

✉️ Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 1300 autres abonnés.

2 - Entrer votre adresse email :

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact

Tester votre débit

Acheter moins cher avec i-Comparateur