Home / High-Tech / AirMount, encore mieux qu’Airdrop

AirMount, encore mieux qu’Airdrop

Article mis à jour le 18 août 2016 à 18 h 10 min

AirMount, encore mieux qu'Airdrop
AirMount, encore mieux qu’Airdrop

La fonction d’échange de fichiers sans fil AirDrop de Mac Os et iOs s’est trouvé un sérieux concurrent avec AirMount.

(CCM) — Si vous êtes possesseur d’un Mac et d’un iPhone, vous connaissez bien évidemment AirDrop. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un système particulièrement pratique d’échange de fichiers entre deux ordinateurs Mac, entre un Mac et un appareil iOS ou deux appareils iOS. C’est beaucoup plus simple que de se brancher par câble, mais si vous êtes un utilisateur régulier d’AirDrop, vous avez peut-être pu remarquer que la connectivité n’était pas toujours optimale. Et c’est précisément ce souci de connectivité qu’AirMount corrige, en ajoutant des fonctions non-natives à AirDrop.

Basé sur les protocoles de connexion Wi-Fi et BlueTooth, il arrive régulièrement qu’AirDrop n’arrive mystérieusement plus à trouver un appareil auquel il se connectait pourtant très bien avant. AirMount corrige ce problème en se passant du Wi-Fi car l’application utilise une technologie de connexion brevetée appelée NearNet.

AirMount possède les mêmes fonctions de base qu’AirDrop, mais les améliore et en ajoute beaucoup d’autres. Par exemple, AirMount permet de modifier des images ou des fichiers sans avoir les copier sur son disque dur. Il est possible de créer un dossier dédié sur son iPhone pour y mettre les fichiers que l’on souhaite. L’application permet aussi de transférer en une seule fois plus de fichiers qu’AirDrop et rend possible la recherche sur un appareil mobile depuis le Finder.

Enfin, AirMount étant en phase de lancement, l’application est encore en téléchargement gratuit (lien en anglais).

Photo : © Tinker.

Passionné depuis toujours par l’informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J’utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l’utilisation des OS Debian et Archlinux.

A voir aussi

L'antivirus de Microsoft arrive sur Chrome

L’antivirus de Microsoft arrive sur Chrome

L’antivirus Windows Defender est désormais disponible sur le navigateur internet de Google. – On le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :