High-Tech

La Russie interdit les VPN à son tour

La Russie interdit les VPN à son tour

Une nouvelle loi va interdire avant la fin de l’année l’usage des réseaux privés virtuels – VPN – en Russie.

Avec cette loi, la Russie ajoute une nouvelle restriction à la liberté d’expression et d’information dans le pays. Dès le début du mois de novembre 2017, l’interdiction des VPN rentrera en vigueur. Dans ces conditions, il sera encore plus difficile de contourner de possibles mesures visant à censurer les contenus diffusés sur Internet.

A l’image de ce que les autorités chinoises viennent d’imposer à Apple, la Russie s’attaque aux Virtual Private Networks. Ce sont les fournisseurs d’accès Internet qui seront chargés de bloquer les accès aux services des VPN. Conséquence de ces mesures de censure à peine détournées, des sites comme la plate-forme de vidéos Dailymotion, la messagerie Telegram ou le réseau LinkedIn ne seront plus accessibles depuis la Russie, comme les 275 000 sites web censurés par l’agence gouvernementale de surveillance depuis 2012.

Plus discrète mais tout aussi efficace pour contrôler les échanges, une autre loi a également été votée pour obliger les utilisateurs d’applications de messagerie à authentifier leur identité par un numéro de téléphone mobile. Alors que l’élection présidentielle se tiendra en mars 2018, l’Internet russe sembre sous contrôle.

Photo : © StefanZZ – Shutterstock.com

Ce document intitulé « La Russie interdit les VPN à son tour » issu de http://www.commentcamarche.net/news/5870150-la-russie-interdit-les-vpn-a-son-tour est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.
Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire