Home / High-Tech / Facebook teste un bouton « Downvote »

Facebook teste un bouton « Downvote »

Facebook teste un bouton « Downvote »

Presque « Je n’aime pas », mais pas encore complètement : Facebook teste un bouton pour dénoncer des contenus.

Les membres de Facebook vont pouvoir modérer les contenus qu’ils jugent inappropriés. Avec ce nouveau bouton « Downvote », Facebook lance une option assez proche du « Je n’aime pas ». Même si le réseau social s’en défend…

Concrètement, le test du bouton « Downvote » donne 3 options à l’utilisateur de Facebook : « offensant », « hors sujet » ou « trompeur », au choix. L’objectif du réseau social est bien de faciliter le signalement de contenus qui devraient passer par la case « modération ». A quelques nuances près, tout cela commence quand même à beaucoup ressembler à un bouton « Je n’aime pas ». Mark Zuckerberg a toujours mis son veto à un tel bouton, car son réseau social doit être perçu comme un lieu d’échanges positifs. Mais les fake news sont passées par là…

Une fois signalé par un « Downvote », un contenu disparaît du flux de l’utilisateur. Si les votes négatifs s’accumulent, il disparaît progressivement des autres flux d’informations. Et au final, le contenu se retrouve dans la file de modération de Facebook.

Pour tester son nouveau bouton « Downvote », Facebook a choisi 5 % de ses utilisateurs anglophones, majoritairement aux Etats-Unis, et uniquement sur son application mobile Android. Aucune annonce n’a été faite pour le lancement de ce bouton en France. Tout dépendra sans doute du succès de cette première phase.

Photo : © iStock.

Ce document intitulé « Facebook teste un bouton « Downvote » » issu de http://www.commentcamarche.net/news/5871023-facebook-teste-un-bouton-downvote est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.

A voir aussi

Google Chrome, des faux bloqueurs de pub

Google Chrome, des faux bloqueurs de pub

20 millions d’utilisateurs de Google Chrome ont téléchargé de faux bloqueurs de publicité. – Google …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :