Accueil » des prévisions météo affinées avec les stations connectées
des prévisions météo affinées avec les stations connectées
High-Tech

des prévisions météo affinées avec les stations connectées

PréviMétéo : des prévisions météo affinées avec les stations connectées

Pour certaines entreprises ou dans certains secteurs d’activité, connaître les prévisions météorologiques est essentiel. Cela permet d’adapter les trajets, de prévenir les clients de délais, de gérer ses stocks en conséquence ou de prévoir main d’œuvre et flux. Et pas uniquement dans la grande distribution ou les transports : l’agriculture, le secteur médical ou les lieux touristiques sont tout aussi concernés.

Pour affiner ses prévisions dans un secteur géographique très précis et avec une visibilité à une ou deux heures de délai, Jean-Pierre Bouchillou utilise également les données provenant des stations météo connectées. Fondateur de la société marmandaise PréviMétéo.com, il en dit plus sur son activité, et sur la façon dont ces nouvelles entrées de données peuvent aider à mieux adapter son activité.

CCM : Pouvez-vous nous parler de PréviMétéo, de son histoire et de son activité ?
Jean-Pierre Bouchillou : Le site Previmeteo.com existe depuis un peu plus de 15 ans. A l’origine, j’ai créé cela pour répondre à mes besoins. J’étais à l’époque pilote instructeur de montgolfière, et il me manquait des outils de prévision météo fiables en début de matinée ou en fin de journée, au moment où les vols en montgolfière sont possibles. N’ayant pas trouvé ce qui me convenait, j’ai regardé comment calculer des prévisions météorologiques et utiliser la modélisation météo. J’ai une formation scientifique, je suis ingénieur des Mines. J’ai donc un background scientifique qui m’a permis de comprendre comment cela marchait, et comment faire mes propres prévisions.

Previmeteo.com est né en octobre 2002. Pour moi, c’était plutôt une vitrine de ce que je savais faire dans le domaine d’internet et je n’avais pas prévu d’en faire un business. Mais l’année suivante, j’ai reçu une demande des aéroports de Paris qui étaient intéressés par les prévisions météo sur mesure. On a mis en place un outil à l’hiver 2003-2004 pour les aéroports de Roissy et Orly… et cela dure depuis lors !

Aujourd’hui, Previmeteo.com a 5 collaborateurs, fait environ 300 000 euros de chiffre d’affaires. Nous travaillons avec des clients comme Disneyland, Intermarché, Direct Energie, Pernod Ricard… Notre activité est tournée vers le BtoB à 95 %.

Notre site grand public Previmeteo.com attire entre 700 000 et un million d’internautes par mois, cela nous amène aussi un peu de visibilité !

CCM : Quels sont les supports et les entrées de données que vous utilisez pour vos prévisions météo ?

J.P. – B. : Jusqu’à présent, nous utilisions les mêmes entrées de données que nos confrères : c’est-à-dire des images satellitaires, et des images de stations météo professionnelles et officielles. Cela nous permettait ensuite de recalibrer nos calculs et de proposer des images et représentations de la météo en temps réel.

En météo, il y a le passé, le temps réel et le futur. Le passé est traité avec des stations météo et des images satellites. Le temps réel aussi mais avec une notion supplémentaire de rapidité. La prévision météo est du calcul informatique, selon des modèles météo.

Nous étions plutôt positionnés sur la prévision, mais nos clients et en particulier Aéroports de Paris nous ont demandé de travailler sur le court terme, ce qu’on appelle le « Nowcasting ». Ce sont des prévisions à une ou deux heures de temps. On s’est posé la question d’autres données, puisque ce que nous avions n’était pas suffisant. Quelles sont les sources d’informations qui nous permettent de savoir quel temps il fait, en temps réel ? Nous avons cherché d’autres stations météo – et c’est là que nous sommes tombés sur des réseaux comme NetAtmo, avec une densité de stations importante. Nous avons développé des algorithmes pour écrémer les données qui pouvaient être aberrantes. Par exemple, des données issues d’une station placée sur un balcon en plein soleil.

Nous avons aussi ajouté comme données supplémentaires une analyse sémantique de Twitter. Par exemple, un internaute qui tweete « il neige » géolocalisé à Paris va compléter des informations pour notre outil destiné aux aéroports de Paris. Les webcams nous permettent aussi de proposer à nos clients une vue en temps réel au-delà du territoire où ils se trouvent. Par exemple, surveiller ce qui se passe à 25km de distance pour savoir ce qui risque d’arriver chez eux une heure plus tard.

CCM : vous utilisez également des données provenant d’autres stations météo connectées de particuliers ?

J.P. – B. : Les particuliers qui le souhaitent peuvent en effet enregistrer leur station connectée sur notre réseau, ou sur des réseaux de météos partenaires. Nous utilisons l’API de NetAtmo pour récupérer les informations de leur réseau par exemple. Et dès que nous avons la possibilité d’ajouter de nouvelles stations, c’est ce que nous faisons. Je pense qu’il vaut mieux avoir beaucoup d’informations à trier pour avoir une vision assez précise géographiquement, plutôt qu’avoir une dizaine de stations météo très performantes mais qui sont à des dizaines de kilomètres les unes des autres. Le rendu dans ce cas n’est absolument pas fin en terme de représentation géographique.

La notion d’ultra proximité, de maillage est importante dans ce cas ?

J.P. – B. : On essaie de calculer selon des modèles météo qui ont des mailles assez fines, entre 1 et 2km. Il faut pouvoir affiner au maximum. Par exemple dans l’agriculture, où l’idée à terme est de pouvoir proposer une vision météo différente selon les parcelles. Cela devient de l’agriculture de précision. On peut toujours faire voler un drone, mais ce sera ponctuel, tandis qu’une station météo installée sur une parcelle accompagnée de la modélisation adaptée est permanente.

Vous avez donc développé des algorithmes spécifiques pour trier ces informations ?

J.P. – B. : On a un ensemble d’algorithmes. Certains sont liés an nettoyage des données, d’autres au traitement et au calcul, d’autres sont liés à la représentation visuelle pour nos clients. Pour les aéroports de Paris par exemple, toutes les stations utilisées sont représentées sur une carte et de manière dynamique, selon des seuils d’alerte, la cartographie change de couleur. Le risque météorologique est évalué immédiatement.

Quels sont les professionnels qui, selon vous, pourraient avoir des besoins de prévisions météorologiques avec un maillage plus précis ?

J.P. – B. : La moitié de l’activité économique mondiale est impactée par la météo. Le tourisme bien sûr, les transports – par exemple les trains ralentis par le froid comme cela a été le cas récemment. Mais également les transporteurs routiers qui doivent changer un trajet, la grande distribution qui peut ainsi savoir s’il est préférable de mettre de parapluies en avant, ou de stocker des glaces pour le mois suivant… Le BTP, l’agriculture, les vignes et la manière dont on les traite ; et même le risque de maladies : par exemple, un anticyclone peut entraîner un pic de pollution, donc un pic de maladies respiratoires. C’est un véritable enjeu de trouver comment, et avec quels outils d’aide à la décision, la météo ne soit plus subie mais devienne un allié.

Repères

Previmétéo

Station connectée NetAtmo

Ce document intitulé « des prévisions météo affinées avec les stations connectées » issu de http://www.commentcamarche.net/news/5871092-previmeteo-des-previsions-meteo-affinees-avec-les-stations-connectees est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.

A propos de l'auteur

PubliRedactionnel

PubliRedactionnel

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

Rejoignez nous sur Teamspeak

Rejoindre notre Teamspeak

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 964 autres abonnés.

Tester votre débit

Oui Non

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :