Home / High-Tech / « Guestonline, c’est ma mémoire ! »

« Guestonline, c’est ma mémoire ! »

Cahier de réservation en ligne : « Guestonline, c’est ma mémoire ! »

La réservation de tables en ligne, une formule très appréciée des clients et… des restaurateurs. Tout le monde y gagne en simplicité d’utilisation, grâce à des réservations effectuées à tout moment via un module sur le site de l’établissement.

Pour Annie Iannello, du restaurant du même nom, l’outil proposé par Guestonline ne se limite pas à la gestion des réservations. Cette solution devenue indispensable à son activité lui permet aussi de mieux connaître ses clients pour les fidéliser. À table !

CCM – Pouvez-vous présenter votre restaurant ?
Annie Iannello – Iannello est un restaurant italien ouvert en 2006, du nom de mon mari. Nous sommes trois en cuisine et trois en salle, et faisons une trentaine de couverts en moyenne à chaque service.

CCM – Comment avez-vous découvert Guestonline et depuis quand l’utilisez-vous ?

AI – En cherchant sur Internet ! Je travaillais avec OpenTable, une solution américaine de cahier de réservation électronique que je souhaitais remplacer. J’ai rencontré plusieurs entreprises spécialisées, dont une que j’ai écartée parce qu’elle utilisait les données de mes clients à des fins de prospection, et j’ai finalement trouvé Guestonline. Après un essai, nous avons convenu de travailler ensemble et cela dure depuis maintenant 4 ans.

CCM – À quels besoins spécifiques cette solution répond-elle ?

AI – Je voulais un cahier de réservations totalement indépendant pour gérer ma clientèle : Guestonline héberge ma base de données et ne la commercialise pas au service de la concurrence.

Lorsque nous avons ouvert le restaurant en 2006, très peu d’établissements avaient recours à des cahiers de réservations en ligne, pour moi cela répondait aussi à un vrai souhait d’innovation.

Aujourd’hui, Guestonline est comme ma mémoire : il me permet de savoir si un client préfère une table plutôt qu’une autre ou de me souvenir s’il a des allergies, et ce avant même sa visite.

CCM – Racontez-nous la mise en place de Guestonline pour votre restaurant.

AI – L’équipe est venue me voir pour me donner un accès et me faire une démonstration, j’ai aussi dû m’équiper d’un iPad. Nous avons importé tout mon fichier dans Guestonline. Cela représentait des milliers de clients, et j’ai pu garder tous les garder. Après une semaine, je pouvais commencer à utiliser la solution. C’est un outil très complet dont on peut se servir peu importe le lieu où l’on se trouve, grâce à la version ordinateur, tablette et smartphone.

CCM – Comment organisez-vous les réservations via Guestonline ?

AI – Tous les jours j’y rentre les réservations que je reçois par téléphone. Je remplis aussi la base de données avec le nom et le numéro de téléphone du client s’il n’y figurait pas encore. Je renseigne un maximum d’informations, pour ne pas placer le patron à côté de sa secrétaire, ou pour ne pas mettre côte à côte des personnes qui travaillent pour des chaînes de télévision concurrentes.

Ensuite j’attribue les tables, parfois au fur et à mesure si j’en ai beaucoup. Je peux d’ailleurs imprimer le plan de table, cela aide beaucoup pour les grands événements comme la Saint Valentin qui nécessite de transformer le restaurant avec uniquement des tables pour deux.

CCM – Bénéficiez-vous d’autres fonctionnalités ?

AI – Guestonline inclut une fonctionnalité de newsletter, mais je ne m’en sers pas pour ne pas ennuyer mes clients ni les noyer sous les mails. Je préfère avoir recours à des campagnes SMS ponctuelles que je trouve plus percutantes. Je les envoie à des occasions bien particulières : pour la bonne année, ou pour proposer de nouveaux produits comme la truffe blanche. L’envoi de SMS via Guestonline m’a aussi bien servi pour prévenir mes clients un jour où on m’a coupé le téléphone.

CCM – La solution Guestonline a-t-elle modifié votre activité et si oui comment ?

AI – Je ne sais pas si cette application fait venir plus de monde, mais en tout cas elle me permet de conserver ma clientèle. Les clients savent qu’ils peuvent réserver via le module et surtout, ils aiment que l’on se souvienne d’eux.

CCM – Quels sont ses points forts et sa valeur ajoutée ?

AI – Tout d’abord le fait que le client puisse réserver peu importe l’heure : il ne me dérange pas en plein service, il peut réserver à minuit ou à 3 heures du matin sans me réveiller, et n’importe quand même si le restaurant est fermé. La simplicité d’utilisation est un autre point fort, Guestonline est accessible même aux personnes peu familiarisées avec l’informatique.

Dans l’organisation même des réservations, il est clair que c’est autre chose qu’un cahier papier où il faut tout noter à la main ! J’en suis très satisfaite, aujourd’hui il s’agit d’un outil indispensable pour être performant et je ne pourrais pas revenir en arrière.

CCM – Quel est son coût ?

AI – 57 euros hors taxes, sans compter les campagnes SMS qui sont facturées à part. Je dispose aussi d’une assistance technique que je peux joindre sans problème si besoin.

CCM – Voyez-vous des points à ajouter ou à perfectionner ?

AI – On peut toujours s’améliorer, oui ! La partie mobile que j’utilise beaucoup pourrait être optimisée. Si je rentre une information sur l’iPhone, elle ne peut s’afficher sur l’iPad que via une synchronisation qui n’est pas encore parfaite.

CCM – À qui recommanderiez-vous Guestonline ?

AI – Je recommande cet outil surtout aux restaurateurs qui ont envie de chouchouter leurs clients et de mieux les connaître.

Repères

Guestonline

Restaurant Iannello

Ce document intitulé « « Guestonline, c’est ma mémoire ! » » issu de http://www.commentcamarche.net/news/5871307-cahier-de-reservation-en-ligne-guestonline-c-est-ma-memoire est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.

A voir aussi

La pub obligatoire arrive sur Snapchat

La pub obligatoire arrive sur Snapchat

Snapchat lance un nouveau format publicitaire : des pubs de 6 secondes, impossibles à passer. – …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :