Home / High-Tech / L’antivirus de Microsoft arrive sur Chrome

L’antivirus de Microsoft arrive sur Chrome

L'antivirus de Microsoft arrive sur Chrome

L’antivirus Windows Defender est désormais disponible sur le navigateur internet de Google.

On le sait, naviguer sur Internet peut parfois s’avérer périlleux si on a le malheur de cliquer sur un lien renvoyant vers un site malveillant ou de hameçonnage. Histoire de donner encore moins de chances aux pirates du Web, Microsoft s’est décidé à adapter son antivirus Windows Defender en une extension pour Google Chrome et en propose désormais le téléchargement (lien en anglais).

Google Chrome contient déjà un système de protection contre les liens malveillants, donc l’extension de Microsoft pourrait paraître superflue. Cependant, le géant du logiciel affirme(lien en anglais) que Windows Defender offre une protection fiable à 99% contre les attaques de hammeçonnage.…s’il est utilisé avec Edge, cela va de soi. Alors que Google n’offrirait qu’une protection fiable à 83% et Firefox à 70%.

Si vous utilisez déjà Windows Defender sur votre système d’exploitation, ou bien que vous avez vraiment très peur de cliquer sur un lien malveillant, et que vous avez choisi Chrome comme navigateur, alors Windows Defender Browser Protection est fait pour vous.

Photo : © Microsoft.

Ce document intitulé « L’antivirus de Microsoft arrive sur Chrome » issu de https://www.commentcamarche.net/news/5871337-l-antivirus-de-microsoft-arrive-sur-chrome est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.

A voir aussi

La Jacket Force VR de Disney

La Jacket Force VR de Disney

Ce n’est pas un gilet pare-balles. C’est la Jacket Force, une veste de réalité virtuelle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :