Home / High-Tech / Accident d’Uber, la faute du logiciel ?

Accident d’Uber, la faute du logiciel ?

Accident d'Uber, la faute du logiciel ?

On en sait plus sur l’accident mortel impliquant un véhicule autonome Uber. Le logiciel est mis en cause.

En mars, un véhicule autonome Uber a provoqué le décès d’une cycliste à Tempe, dans l’Arizona. L’enquête montre que le logiciel a bien capté la présence de la cycliste juste avant l’accident, mais n’a pas réagi pour éviter l’accident. Depuis mars, Uber a suspendu ses essais de voitures autonomes en Arizona.

L’analyse des données informatiques permet de mieux comprendre les raisons de l’accident. La voiture autonome Uber ne s’est pas arrêtée, alors qu’une cycliste traversait la route en dehors des passages piétons. Il apparaît que les capteurs du véhicule ont bien vu la cycliste traverser. Mais les réglages du logiciel directement réalisés par Uber n’ont pas permis à la voiture de réagir. Pour fonctionner, les ordinateurs situés dans les voitures autonomes repèrent en permanence tout ce qui pourrait être un obstacle ou un humain. Mais pour éviter les faux positifs, les ingénieurs d’Uber ont défini un seuil à un niveau si bas que le système a bien vu la personne traverser la route, sans juger qu’une action immédiate était nécessaire. C’est donc à cause de ce réglage que le véhicule a considéré qu’il s’agissait d’un faux positif et a poursuivi sa route, avec les conséquences dramatiques que l’on connaît.

Par ailleurs, les images de la police d’Arizona montrent que l’opératrice Uber présente à bord du véhicule autonome ne regardait pas la route au moment de l’accident. Alors que sa présence aurait pu servir à prendre le contrôle de la voiture. Uber n’a pas souhaité commenter ses informations, mais l’entreprise confirme avoir modifié les systèmes de sécurité de leurs véhicules autonomes.

Photo : © Volvo.

Ce document intitulé « Accident d’Uber, la faute du logiciel ? » issu de https://www.commentcamarche.net/news/5871467-accident-d-uber-la-faute-du-logiciel est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.

A voir aussi

Oppo passe aussi à la camera pop-up

Oppo passe aussi à la camera pop-up

Tout comme Vivo et son Nex, Oppo fait le pari de la caméra rétractable au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :