Home / High-Tech / Microsoft teste un datacenter sous-marin

Microsoft teste un datacenter sous-marin

Un datacenter de 12 racks et 864 serveurs, posé au fond de la mer d’Ecosse. C’est le projet Natick de Microsoft.

Le datacenter de 27,6 petabytes du projet Natick a été assemblé par Microsoft en France. Désormais, il est installé au large de l’Ecosse, pour 5 ans. Son objectif : étudier les économies d’énergie possibles pour le refroidissement du datacenter.

Le data center de Microsoft va rester immergé pendant 5 années. Il est alimenté en courant électrique à partir d’énergies renouvelables transférées par câbles sous-marins. Ces éléments assurent le refroidissement des serveurs. Le projet Natick veut ainsi mesurer l’impact du milieu sous-marin sur les besoins énergétiques d’un datacenter. Sur le plan environnemental, le refroidissement des centres de données est un gouffre énergétique. Sur le plan financier, cela devrait aussi se traduire par une baisse des coûts directs en énergie.


Pour faire face à une demande d’hébergement de cloud toujours plus forte, les GAFAM tentent de nouvelles idées. Le data center sous-marin du projet Natick se pourrait également servir à une meilleure connectivité à Internet pour certaines régions du globe. Comme l’explique Microsoft sur le site officiel du projet (lien en anglais), cette installation pourrait être rapidement dupliquée à travers le monde en cas de succès.

Photo : © Microsoft.

Ce document intitulé « Microsoft teste un datacenter sous-marin » est issu de https://www.commentcamarche.net/news/5871583-microsoft-teste-un-datacenter-sous-marinest mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.

A voir aussi

Oppo passe aussi à la camera pop-up

Oppo passe aussi à la camera pop-up

Tout comme Vivo et son Nex, Oppo fait le pari de la caméra rétractable au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :