Home / High-Tech / Microsot Edge va limiter les pubs sur mobile

Microsot Edge va limiter les pubs sur mobile

Microsoft teste l’intégration du bloqueur publicitaire Adblock Plus dans les versions iOS et Android de son navigateur Edge.

Même si la version mobile de Microsoft Edge n’a pas la popularité de ses concurrents Chrome ou Firefox, le géant de Redmond a la ferme intention de le rendre plus attrayant en offrant aux utilisateurs la possibilité d’une navigation Internet agréable avec le moins d’affichage publicitaire possible. Pour cette raison, Microsoft teste l’intégration d’un bloqueur de publicités dans les versions beta iOS et Android de son navigateur.

Et comme vient de le révéler le site The Verge (lien en anglais), il ne s’agit pas d’un bloqueur publicitaire maison, comme c’est le cas sur Chrome, mais du très efficace Adblock Plus. Microsoft a en effet signé un partenariat avec l’éditeur d’Adblock pour pouvoir l’intégrer directement dans Edge. Et il faut bien avouer qu’Adblock Plus est beaucoup plus agressif en terme de blocage que le bloqueur intégré à Chrome ou à celui de Firefox. Le bloqueur pourra être activé directement depuis les options de Edge, sans avoir besoin de télécharger une autre application ou un add-on.

Bien qu’il soit limité aux versions beta pour le moment, le bloqueur devrait très bientôt arriver dans les versions publiques iOS et Android de Edge. Et cela pourrait potentiellement attirer de nouveaux utilisateurs particulièrement allergiques à la publicité vers le navigateur Microsoft.

Bien sûr, avec juste 5 millions de téléchargement sur le Play Store, Edge est loin derrière les 100 millions de téléchargements de Firefox et le milliard d’utilisateurs de Chrome Android. Mais ce serait toujours cela de pris !

Photo : © Microsoft.

Sources & crédits Source :

Ce document intitulé « Microsot Edge va limiter les pubs sur mobile » est issu de https://www.commentcamarche.net/news/5871634-microsot-edge-va-limiter-les-pubs-sur-mobileest mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.

A voir aussi

Cambridge Analytica : première amende pour Facebook

Cambridge Analytica : première amende pour Facebook

La Grande-Bretagne condamne Facebook à payer une amende de 500 000 livres suite à l’affaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Oui Non

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :