High-Tech

Samsung mise sur les objets connectés

Samsung mise sur les objets connectés

Le groupe Samsung croit dans les objets connectés et la domotique. Les premières stratégies ont été données lors du salon du CES.

Le secteur des objets connectés est naissant, mais il devrait prendre beaucoup d’ampleur à moyen terme. Pour se faire une idée, l’Idate estime que 80 milliards d’objets connectés seront en circulation en 2020. Un marché d’une telle ampleur ne peut laisser indifférents les géants de l’électronique ! Certains tels que Google et Apple y travaillent déjà.

Samsung, fort de sa présence dans différents marchés électroniques, et notamment dans la maison, se sent également concerné. Lors du salon CES de Las Vegas, le groupe a surtout mis l’accent sur ce secteur.
Samsung a, ainsi, évoqué ses objectifs et a annoncé les premières mises en pratique, destinées à la maison. Un nouveau boitier de domotique a été présenté. Il possède des capteurs et se connecte via Bluetooth à différents objets connectés du logement. De nombreuses possibilités sont offertes, dont celle d’ouvrir à distance une porte ou une fenêtre, de préchauffer un four ou lancer le programme d’un lave-linge, etc.
Samsung veut clairement rendre la maison intelligente et profiter de sa place déjà acquise dans ce lieu. Pour développer ce produit, Samsung a été aidé des employés de l’entreprise SmartThings, spécialisée dans ce type de plateforme et rachetée il y a quelques mois pour 200 millions de dollars.
Le groupe ne veut pas s’arrêter là. Loin de là puisque Samsung est allé jusqu’à dire qu’en 2017, 80 % des appareils vendus par le groupe pourront être connectés, et 100 % en 2020.

Les objets connectés dans la maison sont pratiques et facilitent la vie quotidienne. Des questions risquent, toutefois, de se poser.

Photo: © Samsung.

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire