High-Tech

Retro gaming : des consoles aux sites

Retro gaming : des consoles aux sites

Jouer aux jeux vidéo qui ont agité son enfance ou son adolescence ? C’est le retro gaming. Et pour s’y adonner, les passionnés ont leurs références : des sites en ligne regroupent les jeux d’arcade des années 80 comme les titres les plus connus de ces vingt dernières années. Des supports comme la récente console Retron 5 remettent aussi les anciens jeux au goût du jour.

Jouer en ligne oui, mais à Pac-Man ou Indiana Jones

Vous rêvez de reprendre une partie de Pac-Man là où vous l’avez laissée, ou de suivre Yoda Stories sur Game Boy Color ? Plusieurs sites regroupent des milliers de titres, glanés au fil de l’histoire du jeu vidéo. Des émulateurs à retrouver par exemple sur GamesOldies.com, qui annonce près de 6 000 titres regroupés par console. Depuis la Nintendo NES jusqu’aux plus classiques jeux d’arcade, en passant par les supports SEGA, les titres sont accessibles – et donc jouables – gratuitement.
La section Internet Arcade sur Archive.org propose aussi une série d’anciens titres à succès.

Redécouvrir les anciens titres sur consoles

Certains passionnés ont encore leur première GameBoy, voire une Megadrive ou une NES en bon état de marche. D’autres préféreront peut-être tenter de jouer sur une console uniquement dédiée au retro gaming, comme la Retron 5. Petit musée vidéoludique, elle peut accueillir les cartouches de jeux NES, SNES, Famicon, Mega Drive, Master System, GameBoy ou encore GameBoy Advance. Les titres japonais ou américains peuvent également être lus. La console est livrée avec sa propre manette, mais peut surtout accueillir les manettes des premières consoles.

Communauté retrogaming francophone France.retrogaming.fr

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.