Accueil » RMC Sport furieux contre le PSG qui a diffusé un match sur Facebook
High-Tech

RMC Sport furieux contre le PSG qui a diffusé un match sur Facebook

RMC Sport furieux contre le PSG qui a diffusé un match sur Facebook
Le club de football parisien a diffusé en direct un match sur sa page Facebook au détriment de RMC qui possède les droits pour la France.

On ne plaisante pas avec les droits de retransmission d’événements sportifs. Surtout quand on sait qu’ils représentent des dizaines voire des centaines de millions d’euros d’investissement pour les chaînes qui les acquièrent. Ainsi, depuis hier soir, RMC Sport ne décolère pas contre le PSG. Pas pour la qualité de la rencontre ni pour son résultat, qui ont dépassé les attentes des plus fervents supporters en permettant à la chaîne de battre des records d’audience. Mais tout simplement, parce que le club de football a retransmis le match du 12 février contre Manchester United en direct sur sa page Facebook, alors que RMC Sport a les droits exclusifs de diffusion de la Ligue des Champions pour la France.

Un véritable patacaisse qui aurait permis à quelque 1,4 millions de fans de suivre la rencontre sur Internet en intégralité, et, surtout, gratuitement. Et pour cause, la nouvelle s’est immédiatement répandue sur Twitter, certains spécialistes estimant même que la qualité d’image était meilleure sur le réseau social que sur la chaîne télé. Rageant pour la chaîne sportive qui compte justement sur ses abonnés payants pour amortir les droits d’exclusivité qui lui coûtent 350 millions d’euros par saison…

Dans un communiqué officiel, Altice France, la maison mère de SFR, de RMC Sport, de BFM TV et d’autres médias s’insurge : “Un événement grave s’est déroulé pendant la soirée avec la diffusion du match en direct sur la page Facebook du PSG. Nous avons donc demandé au PSG et à Facebook toutes les explications après cette violation manifeste des droits de la Ligue des Champions. Nous nous réservons naturellement le droit de demander toutes les réparations requises compte tenu du préjudice d’image et commercial important.”

En fait, le PSG avait bien conclu un accord avec Facebook pour diffuser le match en direct. Mais uniquement au Brésil – d’où les commentaires en portugais pendant la rencontre. Personne n’explique comment cette autorisation a pu s’étendre à la France, mais une enquête a été diligentée pour faire toute la lumière sur l’incident. Aussi exceptionnelle soit-elle, cette affaire vient ajouter de l’eau au moulin des chaines de télévision par abonnement, et en particulier des chaînes sportives, qui ont décidé de mener une guerre contre les sites qui diffusent illégalement et gratuitement des événements sportifs via Internet, comme nous le rapportions il y a quelques jours (voir actualité). Affaire à suivre donc…

Illustration : © Pixabay

Ce document intitulé « RMC Sport furieux contre le PSG qui a diffusé un match sur Facebook » est issu de https://www.commentcamarche.net/news/5872380-rmc-sport-furieux-contre-le-psg-qui-a-diffuse-un-match-sur-facebookest mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.

Si vous avez trouvé une erreur d’orthographe, veuillez nous en aviser en sélectionnant le mots et en appuyant sur Ctrl+Enter.

A propos de l'auteur

Redaction

Redaction

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

FR | GeekParadizeHub ➜ Communauté Multigaming

9 User(s) Online Join Server
  • BananeM63
  • Luzrod
  • Leon Hartstrife
  • 🚑 Carlito Vargas
  • BrosFrr
  • Dymøn'.
  • Anthonio_Loucass
  • Zorkadi
  • Frédéric | OuiHeberg.com

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 949 autres abonnés.

2 - Entrer votre adresse email :

Tester votre débit

Acheter moins cher avec i-Comparateur

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :