High-Tech

Facebook générerait près de 80 000 emplois en France

Selon une étude commandée au cabinet Deloitte, Facebook aurait un impact sur l’économie mondiale de 227 milliards de dollars, dont 7 milliards en France.

Attention, à prendre avec beaucoup de pincettes. Selon une étude à propos de Facebook commandée par Facebook lui-même au cabinet Deloitte, le réseau social aurait eu un impact économique de 227 milliards de dollars en 2014, et sur 4,5 millions d’emplois. Selon l’étude (.pdf), “les estimations sur l’impact économique incluent les dépenses en employés et l’activité économique générée dans les chaînes de production des entreprises directement actives sur Facebook, et excluent les coûts intermédiaires“. Le cabinet d’audit assure avoir estimé la part de création de nouvelles richesses et de nouveaux emplois permis par Facebook, qui n’existaient pas dans les entreprises avant l’utilisation du réseau social.

L’essentiel de l’impact économique est généré aux Etats-Unis, avec cependant des caractéristiques régionales très différentes. Ainsi l’Europe (confondue dans le même ensemble mêlant le Moyen-Orient et l’Afrique) est la région où l’impact est le plus fort sur les valeurs créées en termes d’effets de plateforme et de connectivité. Au total, Facebook aurait eu un impact de 67 milliards de dollars dans la région EMEA, pour 1,47 millions de créations d’emplois.

En France, Deloitte estime que Facebook aurait eu en 2014 un impact économique direct de 7 milliards de dollars, et qu’il serait décisif pour la création ou le maintien de 78 000 emplois, dont 36 000 dans des fonctions marketing, 27 000 dans le cadre de l’effet de plateforme (contribuer à l’écosystème des développeurs d’applications par exemple) , et 14 000 pour les effets de connectivité (accroître les demandes de nouveaux appareils ou connexions à internet).

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.