High-Tech

Lizard Squad : arrestations et piratage

Lizard Squad : arrestations et piratage

Responsable de l’attaque de Noël de PlayStation Network et Xbox Live, Lizard Squad subit à son tour une attaque et des membres ont été arrêtés.

De nombreux joueurs se souviennent du piratage des plateformes de jeux de Sony et Microsoft à l’occasion de Noël. Ce piratage lors des fêtes n’a, bien sûr, pas été apprécié. Surtout que les intentions du groupe de pirates informatiques responsable, les Lizard Squad, n’étaient pas claires, hormis, semble-t-il, de révéler à Sony et Microsoft leurs faiblesses. Rapidement, le groupe a profité de sa « notoriété » pour proposer à la vente sa méthode d’attaque DDoS à tout un chacun.

Aujourd’hui, la situation est moins enviable pour Lizard Squad. En effet, plusieurs membres ont été arrêtés depuis l’Anglais de 22 ans Vinnie Omari. Début janvier, Julius Kivimäki, un jeune Finlandais de 17 ans, a été interrogé par la police. Surtout, un Britannique de Southport, âgé de 18 ans, a été interpellé par la police de Manchester dans le cadre de cette enquête. Au-delà de l’attaque des plateformes de jeux, il pourrait être impliqué dans d’autres délits tels que menaces de mort, faux appels à la police pour dénonciation de prise d’otage et piratage de sites internet. Le sous-directeur de la section cybercriminalité de la police britannique a déclaré que cette arrestation est importante, « celle d’un Britannique suspecté d’être impliqué dans une cybercriminalité sérieuse et organisée à un niveau national et international ». Les interrogatoires de ces premières personnes devraient conduire à de nouvelles arrestations.

Un autre évènement ne plaira pas à ceux qui se sont intéressés aux offres d’attaques de Lizard Squad. En effet, le groupe Lizard Squad a, lui-même, subi une attaque informatique. Les hackers ont trouvé un dossier contenant 14 241 coordonnées, mots de passe, adresses IP, etc. d’internautes qui se sont inscrits sur le site des pirates. Seulement quelques centaines auraient payé pour bénéficier des services du groupe pour un total de 11 000 dollars. Une part réduite, mais ces hackers n’ont pas pensé à sécuriser leur base de données ! Dommage pour les clients. Surtout que les autorités n’ont plus qu’à consulter ces données sur internet.

Photo: © Flickr.

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site est hébergé avec ❤ par

Ikoula

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

✉️ Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 1300 autres abonnés.
2 - Entrer votre adresse email :
Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact

Nouveau !

Boutique de Goodies GeekParadize!