High-Tech

Google : rachat d’Odysee

Google : rachat d'Odysee

Google vient de racheter Odysee, une application de sauvegarde de photos et vidéos, qui sera intégrée à Google+.

En 2011, Google a lancé son réseau social Google+. Actuellement, cette application est, au niveau mondial, le troisième réseau social avec 343 millions d’utilisateurs actifs mensuels. Surtout utilisé par les professionnels, le grand public préfère d’autres services, dont le leader Facebook qui réunit 1.35 milliard d’utilisateurs.

Pour enrichir son application, Google rachète régulièrement des entreprises, dont la société Polar, en septembre dernier, spécialisée dans les sondages en ligne.
Aujourd’hui, Google rachète l’entreprise Odysee. Elle a développé une application mobile qui permet de sauvegarder les photos et vidéos prises sur les appareils photo et appareils mobiles automatiquement sur les ordinateurs. Elle offre aussi un système de partage privé de ces contenus. Le montant de l’acquisition n’a pas été dévoilé. Sur son site, Odysee indique que l’application ne sera plus accessible à partir du 23 février. Les employés vont rejoindre l’équipe de Google+ pour, selon leurs termes, « continuer à se concentrer sur l’élaboration de produits étonnants que les gens apprécient ».

Ce rachat va permettre à Google d’étoffer le réseau social Google+. Selon le site TechCrunch, certaines rumeurs indiquent que Google pourrait lancer un service autonome dédié à la photo. Dans cette optique, les produits d’Odysee permettraient d’améliorer les fonctionnalités liées à la photo. Surtout que Google devra faire la différence et se démarquer face à une concurrence de plus en plus forte.

Photo: © Google.

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire