High-Tech

Campings : passer par un site de réservation en ligne pour booster les réservations

Campings : passer par un site de réservation en ligne pour booster les réservations

Etre gérant d’un camping indépendant et faire en sorte qu’il le reste n’est pas chose simple. Pour faire face aux grandes chaînes de campings, les campings à taille humaine se regroupent de plus en plus pour faire face à ces gros concurrents. Jean-Michel Patrizi, Directeur Marketing et commercial du camping Anse du Brick, nous explique pourquoi il a fait appel à un site de réservation en ligne. Camping-and-Co lui a notamment permis de gagner en visibilité et de s’ouvrir à des marchés auxquels son camping ne pouvait pas avoir accès tout seul.

Comment ça marche – Pouvez-vous vous présenter le camping Anse du Brick ?
Jean-Michel Patrizi – Le camping Anse du Brick est une entreprise familiale créée par mon père en 1965, j’en ai repris la direction et la succession est déjà assurée. C’est un camping de taille moyenne, axé la qualité de l’accueil, du confort, de l’art de vivre, plutôt familial et tranquille. Il n’est pas orienté vers l’animation club par exemple. Il est membre de la chaîne Les Castels, un label d’hôtellerie de charme pour l’hôtellerie plein air. C’est un camping indépendant et nous souhaitons à ce qu’il le reste.

CCM – Quelles démarches faites-vous d’habitude pour booster les réservations de votre camping ?
Jean-Michel Patrizi – Nous opérons habituellement une stratégie de communication et de commercialisation multicanal en choisissant les supports les plus porteurs :
– en interne, la maîtrise des outils e-commerce (référencement de notre site, tunnel de réservation, sites d’avis et réseaux sociaux).
– en externe, les annuaires spécialisés sur internet
– la publicité dans les guides papier
– les associations de campings
– les groupements régionaux (Conseil Régional de Haute et Basse-Normandie)
– les offices de tourisme locales
– les Online Travel Agencies (OTA), qui font un travail plus poussé et plus professionnel dans la commercialisation, qui arrivent à toucher un public que l’on n’arrive pas à atteindre.

CCM – Qu’est-ce qui marche le mieux ?
Jean-Michel Patrizi – Jusqu’à présent, les associations de camping et les offices de tourisme car elles sont vraiment spécialisées dans le tourisme. Mais les habitudes ont changé, les sources d’information se sont multipliées, dispersées. Il a fallu s’adapter car ce canal de commercialisation ne suffit plus.

CCM – Quels sont les inconvénients rencontrés ?
Jean-Michel Patrizi – Comme on essaie de rester indépendants au maximum, on préfère éviter les gros outils de réservation en ligne comme le partenaire Booking.com, avec lesquels il y a un fort risque de dépendance. Les hôtels se sont fait manger. De plus, on privilégie la qualité à la quantité. Sur Booking, les informations ne sont pas assez détaillées, alors que pour de l’hôtellerie plein air, les gens ont besoin de plus de détails, ils font plus attention aux services. En ce qui concerne la pub papier, les retours ne sont pas mesurables et les offices de tourisme sont utiles en dernière minute mais elles ne suffisent plus.

CCM – Pourquoi avoir fait appel à Camping-and-Co ?
Jean-Michel Patrizi – Dans notre métier, on a besoin de se rassurer donc plus vite on engrange des réservations, moins on panique et moins on dépense en campagnes de promotion. Il faut aller chercher les réservations en amont, dès le début de l’année. C’est là que des outils comme Camping-and-Co vont nous aider, car ils sont très visibles et ils ont une bonne stratégie de commercialisation.
On leur confie notre stock en début d’année en ouvrant les robinets au maximum en début d’année afin de pouvoir engranger les réservations.
Entre avril et juin on les referme car on a plus de réservations en direct et en dernière minute, s’il reste des emplacements disponibles dans le camping et que l’on a besoin d’écouler notre stock rapidement, on a à nouveau besoin de notre partenaire et on ré ouvre les vannes.
Enfin, Camping-and-Co nous ouvre des marchés auxquels nous n’avons pas accès, comme la grande distribution et les ventes privées. Ils intègrent le camping parmi une dizaine d’offres, tout seul nous ne pourrions pas, car nous ne sommes pas assez gros. Du coup on s’épaule mutuellement.

CCM – Quels sont les avantages d’une telle solution ?
Jean-Michel Patrizi – L’outil nous permet d’être présents sur tous les supports de communication et permet d’assurer notre indépendance par rapport aux grands groupes vacanciers. Nous rencontrons les mêmes problématiques que les petits commerçants face à la grande distribution qui sont de plus en plus obligés de se regrouper pour avoir plus de poids.
En règle générale, le coût publicitaire d’acquisition de client est de plus en plus cher, comme avec l’achat de mots-clés sur Google. Camping-and-Co le fait gratuitement.
En outre, c’est une agence spécialisée camping qui a bien cerné les problématiques de notre profession. Ils sont plus pointus que de nombreux sites de réservation en ligne plus généralistes.
C’est un outil qui évite de nous faire tomber dans les excès des gros sites de réservation et de nous rendre dépendants.

CCM – Est-ce que cela a amélioré la visibilité de votre site ? Et boosté les réservations ?
Jean-Michel Patrizi – Camping-and-Co est l’un des outils les plus visibles sur le marché, il dispose d’un call center qui nous permet de rester visibles même quand nous ne sommes pas là. Parfois, au lieu de réserver sur Camping-and-Co, les gens réservent directement sur notre site parce qu’ils l’ont vu sur Camping-and-Co, dans ce cas c’est tout bénéfice pour nous car on ne paie pas de commission.
Les OTA représentent 15% des réservations (150/1000 réservations par an), nous n’avons pas besoin d’augmenter les stocks. On fait de la promotion chez quelqu’un d’autre et on est gagnant.

CCM – Comment vous y êtes-vous pris pour figurer sur Camping-and-Co ?
Jean-Michel Patrizi – Au départ, lorsqu’on inscrit son camping, il y a pas mal de travail en amont, cela peut prendre une demi-journée. Il faut donner toutes les infos, les photos… En ce qui concerne les stocks, l’hébergement, tout est automatisé, le site se connecte directement sur notre console de gestion et importe directement les données, on reste maître des données que l’on veut bien diffuser (notamment sur le stock). Les disponibilités sont mises à jour automatiquement, c’est plutôt simple. Passée l’inscription, les années suivantes, c’est plus light.

CCM – Outre la visibilité, quels sont les petits plus que vous aimez bien ?
Jean-Michel Patrizi – Si je me place du point de vue de l’internaute, je trouve que le site est gai, il sent les vacances alors que d’autres sites de réservation en ligne sont plus austères.
Je trouve qu’il est rassurant, il fait professionnel, sérieux. On est accompagné de conseils tout au long de la réservation, il y a un n° de téléphone si l’on a une question.
Pa rapport à ses concurrents, la navigation est super rapide, fluide, on ne se perd pas. En plus, on trouve un résultat avec une seule recherche que l’on n’est pas obligé de multiplier.
Ensuite en tant que gérant, l’avantage est que l’on fixe les prix nous-mêmes, l’outil est facile à gérer et les versements sont assez rapides. Camping-and-Co fait l’interface avec le client en cas de souci de réservation ou s’il a une question. On a un conseiller dédié pour notre établissement qui nous appelle pour nous signaler des modifications, des mises à jour à effectuer…

CCM – Y’a-t-il des services que vous souhaiteriez voir ajoutés au site ?
Jean-Michel Patrizi – Des statistiques de performances qui permettraient de nous comparer aux campings de notre catégorie. Ensuite, j’aimerais bien que le site s’ouvre aux pays européens pour la prospection. Mais je pense que ce sont des points en cours de développement sur le site.

CCM – Combien cela coûte-t-il de figurer sur camping-and-co ?
Jean-Michel Patrizi – Le site se rémunère par commission en prenant 20% sur les réservations qui passent par Camping-and-Co.com.

CCM – Quels conseils donneriez-vous à un gérant qui souhaiterait inscrire son camping sur Camping-and-Co ?
Une fois que le client est acquis, il y a deux aspects à travailler pour un gérant :
– satisfaire le client, ce qui amène l’amélioration de la réputation et la recommandation auprès de ses amis.
– le fidéliser. Si le client revient, il ne passe plus par Camping-and-Co mais directement par le site du camping et cela permet de baisser le coût de partenariat.
Lorsque l’on est gérant de camping, on a tout l’intérêt à travailler avec ce genre de partenaire, car c’est l’un des meilleurs outils sur le net en complément de commercialisation. En plus, ils apportent directement des clients, ils ont déjà fait le tri, ce ne sont pas de simples prospecteurs qui se content de diffuser une adresse sur des guides et des sites internet avec un taux de transformation des contacts aléatoire…
Dernier conseil, pour tester l’outil, il suffit de commencer en donnant une petite partie de son stock, de le moduler, d’ouvrir et de fermer le robinet des locations. On reste maître du jeu, ainsi il n’y a pas de risque de dépendance.

Repères

Camping-and-Co.com

  • Spécialiste des séjours en camping de qualité, créé en 2012
  • 800 destinations (France, Espagne, Italie, Portugal, Pays-Bas, Croatie…).
  • 55 000 clients
  • Site Camping-and-Co.com

Camping Anse du Brick

  • Camping familial et indépendant créé en 1965 par le père de Jean-Michel Patrizi, en Normandie, entre Cherbourg et Barfleur.
  • 8 salariés toute l’année et 25 en saison.
  • 189 emplacements (en cours d’agrandissement)
  • Site officiel Anse du Brick

Ajouter un commentaire

Commentaires

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire