High-Tech

Gemalto : ses conclusions

Gemalto : ses conclusions

Les clés de cryptage de cartes SIM Gemalto volées par la NSA et le GCHQ. Gemalto vient de transmettre les conclusions de son enquête.

Il y a quelques jours, le journal The Intercept a indiqué que la NSA et le GCHQ ont volé, entre 2010 et 2011, un nombre très important de clés de chiffrement de cartes SIM du fabricant leader Gemalto. Cette nouvelle révélation issue des documents interceptés par Edward Snowden est majeure, car ces services de surveillance ont, ainsi, pu surveiller et même déchiffrer, sans autorisation, les communications mobiles de très nombreuses personnes dans le monde.

Très rapidement, l’entreprise Gemalto a ouvert une enquête, dont elle vient de rendre les conclusions. Selon Olivier Piou, le directeur général de Gemalto, les informations publiées par The Intercept sont probables. Pour affirmer ses propos, il se base également sur des essais d’intrusion de niveau avancé que Gemalto a détectés sur la période concernée : tentatives de connexion par des tiers, envoi de faux courriers électroniques avec des adresses mails réelles de salariés de Gemalto, etc.
Si Gemalto confirme les intrusions, l’entreprise veut rassurer en mettant en doute le vol de clés de chiffrement. Selon l’entreprise, seules les « parties externes des réseaux Gemalto » auraient été touchées alors que les données des clients et les clés de chiffrement « ne sont pas stockées sur ces réseaux ».
Gemalto affirme que, dans « des cas exceptionnels », des clés de chiffrement auraient pu être interceptées, mais minimise à nouveau les risques en attestant que seules les cartes 2G pouvaient être affectées, et non les cartes 3G et 4G.

L’enquête de Gemalto confirme les accusations de The Intercept, mais se veut rassurante pour ses clients. Ce qui reste « surprenant » est qu’il n’aura fallu que 6 jours pour réaliser cette enquête !

Photo: © Gemalto.

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire