High-Tech

Google Blogger: recul

Google Blogger: recul

Après seulement trois jours, Google recule et ne va pas totalement interdire la nudité dans son service de blogs, Blogger.

De ce côté de l’Atlantique, le grand public est, surtout en ce moment, choqué par les images et les messages de violence et de haine diffusés sur internet. Les États-Unis, plus puritains, mettent la priorité sur les contenus à caractère sexuel. Ce 24 février, Google a annoncé que, sur son service de blogs Blogger, les images et vidéos montrant de la nudité ou des contenus à caractère sexuel ne seront plus diffusables de façon publique à partir du 23 mars.

Après seulement trois jours, Google fait, finalement, machine arrière !
Le groupe a, en effet, publié un message dans lequel il annonce renoncer à ces modifications. Ce sont les nombreuses plaintes qui motivent ce choix, plus particulièrement par rapport au « fait que ce changement soit rétroactif ». Aussi, Google parle de « l’impact négatif que cette mesure pourrait avoir pour les personnes pour qui le fait de publier des contenus sexuellement explicites est une manière d’exprimer leur identité ». Derrière cette précision, Google évoque probablement les différents auteurs de blogs qui parlent ou ont parlé de sexualité sans contenus choquants : ceux qui publient sur des accessoires de jeux tels que des sex toys, qui répondent aux questions ou conseillent, ou encore ceux qui défendent les droits des minorités sexuelles.

Google demande aux possesseurs de blogs concernés de toujours les marquer comme blogs pour adultes. Google insèrera une page d’avertissement.
Par ailleurs, Google a annoncé qu’il allait « renforcer (notre) politique en vigueur, qui interdit les blogs pornographiques commerciaux ». Une alternative qui ne sera pas pour autant facile à mettre en pratique.

Photo: © Google.

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.