High-Tech

Superfish : Lenovo fait face à une enquête aux USA

Lenovo risque de payer cher le fait d’avoir pré-installé l’adware Superfish sur certains de ses ordinateurs portables. Déjà ciblé par un recours collectif aux États-Unis, le constructeur chinois fait maintenant face à une enquête au Connecticut, ouverte par le procureur général George Jepsen.

Les autorités réclament notamment une copie des mails et des contrats qui ont permis d’organiser l’installation de Superfish dans les produits de Lenovo. George Jepsen juge ces révélations “alarmantes” et sont susceptibles “de compromettre sérieusement la sécurité et la vie privée des usagers“.

Lenovo a fait savoir qu’il allait coopérer avec les pouvoirs publics américains sur ce sujet. Le fabricant chinois a d’ores et déjà présenté ses excuses pour l’existence de Superfish et fourni un guide de désinstallation pour nettoyer son ordinateur portable.

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.