High-Tech

Apple Pay fraudé

Apple Pay fraudé

Lancé il y a peu, le service Apple Pay vient déjà d’être victime d’une vaste escroquerie à la carte bancaire.

En octobre dernier, Apple lançait son système de paiement Apple Pay aux États-Unis. Directement sur mobile et sans contact, il permet de régler dans les magasins physiques et dans l’App Store. Malgré des premiers bugs, en seulement 3 jours, plus de 1 million de cartes bancaires ont été enregistrées. Un succès.

The Wall Street Journal vient de donner une information qui n’est pas très rassurante.
En effet, Apple Pay a récemment été victime de transactions frauduleuses. Toutefois, cela ne remet pas en cause la sécurité du service. En effet, des données de cartes de crédit volées auprès des grandes enseignes, telles que Home Depot et Target, ont été utilisées sur Apple Pay.
Concrètement, ce sont les banques et organismes qui gèrent les inscriptions des cartes de crédit auprès d’Apple Pay. Chaque structure est libre concernant la procédure d’authentification des cartes et clients. Les fraudeurs ont profité des banques qui sont les moins contraignantes et celles qui ont été dépassées par l’afflux de demandes pour enregistrer des cartes volées et faire des achats via Apple Pay.
Les fraudeurs ont pu profiter d’un nombre très important de données de cartes de crédit volées. En septembre dernier, Home Depot déclarait qu’une attaque de quelques mois avait conduit au vol de 56 millions de cartes alors que Target a parlé de 40 millions de cartes fin 2013.
Détail plutôt « amusant », 80 % des achats frauduleux ont été réalisés pour des articles coûteux dans les magasins d’Apple.

La sécurité d’Apple Pay n’est pas remise en cause, mais les banques devront mettre au point les procédures de vérification des cartes bancaires.

Photo: © Apple.

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.