Accueil » Facebook poursuivi pour des achats irréfléchis faits par des enfants
High-Tech

Facebook poursuivi pour des achats irréfléchis faits par des enfants

Aux États-Unis, un recours collectif s’est formé contre Facebook à la suite d’achats inconsidérés réalisés par des enfants. Leurs parents ont découvert des dépenses s’élevant à plusieurs centaines de dollars et n’ont pas pu obtenir leur remboursement intégral.

 

Afin d’empêcher les enfants d’effectuer des achats involontaires, Apple et Google ont pris diverses mesures sur l’App Store et Google Play, qui sont les deux principales plateformes d’applications : contrôle parental, catégorie pour les mineurs, renforcement du contrôle des achats sur l’App Store, modification sémantique pour ne plus considérer les applications freemium comme des programmes gratuits

Ces changements étaient réclamés notamment par Bruxelles au motif que les jeux ne devraient pas encourager directement les enfants à acheter des applications intégrées dans un jeu ou persuader un adulte d’en acheter pour eux. Il s’agissait, pour Apple et Google, d’éviter de devoir affronter des recours collectifs. En 2012, la firme de Cupertino s’était retrouvée dans cette situation.

Aujourd’hui, c’est Facebook qui est dans le collimateur de la justice. Un procès doit avoir lieu le 19 octobre à la suite d’une plainte déposée par les parents de deux enfants pour ne pas avoir pu obtenir le remboursement intégral des sommes dépensées par leurs enfants dans un jeu (“Ninja Saga”).

Le site IT World, qui rapporte l’affaire, raconte que l’un des enfants a demandé initialement 20 dollars pour faire des achats dans Ninja Saga, via la monnaie virtuelle du réseau social (les crédits Facebook). Mais au final, il s’avère qu’il a dépensé plusieurs centaines de dollars, pensant utiliser un système qui n’avait pas d’incidence particulière sur une devise ayant court légal.

L’autre mineur a été plus loin encore, puisqu’il a subtilisé la carte bancaire de ses parents pour effectuer des dépenses à hauteur de 1000 dollars. Là encore, la demande de remboursement intégrale n’a pu être satisfaite : seul un montant dérisoire (59,90 dollars) a été restitué.

Les plaignants réclament deux choses. D’abord, l’annulation des dépenses engendrées par les enfants, dans la mesure où les règles de Facebook stipulent que les paiements doivent être faits par des personnes majeures ou avec l’assentiment des parents. Ensuite, la modification du règlement du site communautaire, afin qu’il soit beaucoup plus protecteur en cas d’achat involontaire.

A propos de l'auteur

Sébastien T.

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux.

3 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    • La raison pour laquelle Facebook est interdit au moins de 13 ans est que la loi américaine interdit de collecter des informations personnelles sur des enfants de moins de 13 ans. C’est pourquoi Facebook est limité à partir de cet âge.
      Le site a aussi récemment modifié les paramètres des comptesdes 13-17 ans. Ces derniers ne sont désormais visibles que par leurs seuls « amis » et moins facilement par leurs « amis d’amis ».

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

Rejoignez nous sur Teamspeak

Rejoindre notre Teamspeak

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 957 autres abonnés.

Tester votre débit

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

Rejoignez nous sur Teamspeak

Rejoindre notre Teamspeak

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 957 autres abonnés.

Tester votre débit

Oui Non

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :