High-Tech

Twitter interdit le revenge porn

Twitter interdit le revenge porn

Après Google Blogger, Twitter s’attaque à la nudité et surtout au fléau du revenge porn en l’interdisant.

Décidément, les entreprises américaines du web ont récemment lancé une nouvelle bataille contre la nudité sur internet. Google a dernièrement voulu interdire sur Blogger les contenus à caractère sexuel et ceux montrant de la nudité avant de faire machine arrière suite aux critiques.
C’est désormais au tour de Twitter de s’attaquer à la nudité, ou plus particulièrement au « revenge porn ». Derrière ce terme se cache le fait de s’attaquer à une ancienne relation en publiant sur internet des photos d’elle nue ou dans des positions compromettantes. Cette pratique s’est malheureusement répandue aux États-Unis au point où une dizaine d’états ont déjà ou ont l’intention de légiférer pour faire interdire cette pratique.
Les nouvelles conditions d’utilisation de Twitter prennent désormais en compte cette tendance. Depuis ce 11 mars, la publication de « photos ou vidéos intimes prises ou publiées sans le consentement de la personne » conduira au blocage du compte. Elles devront être retirées pour obtenir le déblocage du compte. Par ailleurs, les contenus concernés pourront être transférés aux autorités lorsqu’une plainte est déposée.

Avec cette décision, Twitter suit l’exemple du site Reddit, qui a interdit le revenge porn le mois dernier. Des gouvernements et des états essaient depuis quelque temps de réagir face à cette pratique. Il est temps que les sites internet réagissent à leur tour.

Photo: © Twitter.

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.