High-Tech

Tablettes : Apple en recul

Tablettes : Apple en recul

Les ventes d’iPad ont reculé en 2014. Selon le cabinet IDC, les ventes de tablettes Apple devraient encore reculer à l’avenir.

Le cabinet IDC vient de publier son analyse du marché mondial des tablettes. Il a mis en évidence qu’en 2014, 229.7 millions de tablettes avaient été vendues, soit une croissance de 7.2 % par rapport à 2013. Ce secteur a une croissance affaiblie, mais les résultats annuels diffèrent selon les systèmes d’exploitation.

Le leader reste Android. Cet OS mobile équipe 154.7 millions de tablettes livrées en 2014, soit 67.3 % du total. Selon le cabinet, en 2015, cette part devrait rester stable avec 158.1 millions d’appareils sous Android vendus, soit 67.4 % de parts. Toutefois, le cabinet prévoit qu’en 2019, ce total sera de 169.5 millions, soit une part de marché un peu inférieure, à hauteur de 62.9 %.
En deuxième position, Apple se trouve en difficulté. En effet, les ventes annuelles d’iPad étaient de 63.4 millions d’unités, soit 27.6 % du total. Selon le cabinet, la situation ne devrait pas s’améliorer à moyen terme, car il parie sur 60.1 millions de ventes en 2015, soit 25.6 % de parts, et 61.9 millions en 2019, 23 % du total. Le mois dernier, Tim Cook, PDG d’Apple, reconnaissait les baisses des ventes des iPad, mais se disait optimiste et pensait à une amélioration de la situation à long terme. Il reste à voir si les prochaines tablettes d’Apple pourront convaincre les consommateurs d’acquérir un appareil haut de gamme.
Enfin, 11.6 millions de tablettes vendues en 2014 fonctionnent sous Windows. Cela représente une faible part de 5.1 %, mais le cabinet IDC estime que l’OS de Microsoft devrait progresser à 7 % (soit 16.3 millions de ventes) en 2015 et, surtout, 14.1 % (38 millions d’unités) en 2019.

Le directeur de recherche, Jean Philippe Bouchard, estime que : « Microsoft est en train de faire beaucoup de choses positives en ce moment, et (nous) croyons que le lancement de Windows 10, plus tard cette année, n’aura pas seulement un impact significatif sur la part de Microsoft dans le marché, mais sur l’industrie dans son ensemble ». « Il y a une demande pour une plateforme qui peut fournir une expérience de productivité qui reste cohérente avec les formats et les types de périphériques multiples, et nous croyons que Microsoft est bien placé pour capter une partie de cette demande ».

Photo: © Apple.

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.