High-Tech

Elections départementales : c’est pour dimanche, mode d’emploi

Elections départementales : c'est pour dimanche, mode d'emploi

Les élections départementales 2015 sont arrivées. Ce dimanche 22 mars 2015, le 1er tour lance les festivités avec une ouverture des bureaux de vote dès 8 heures. Le saviez-vous ? Selon plusieurs sondages, près de 30 % des Français ne connaitraient pas leurs candidats ou ne seraient même pas au courant de la tenue de ce scrutin, qui devrait enregistrer une abstention record. Cette élection est pourtant révolutionnaire. Le mode de scrutin et le découpage électoral ont tous les deux été entièrement revus pour ces élections départementales. Premier changement : le nom de l’élection lui-même. Jusqu’en 2011, on parlait en effet d’élections cantonales pour désigner ce scrutin qui vise à élire une assemblée pour diriger les départements. On parle désormais des élections départementales. Autre changement sémantique : on ne parlera plus de conseils généraux, mais de conseils départementaux pour que les choses soient plus claires.
Les cantons, lieux d’élection desdits conseillers, ont été totalement redessinés en 2014. De plus de 4000 ils ont été réduits à 2053 selon des fusions et des suppressions qui suivent une logique de représentativité de la population. Le nombre d’élus, lui, ne va pas baisser en revanche. Car – autre changement révolutionnaire – vous n’êtes plus appelés à voter pour un candidat mais pour un ticket composé de deux personnes : un homme et une femme. Dans les départements, à l’issue du scrutin qui se terminera le 29 mars 2015 avec le second tour, une parité parfaite sera ainsi automatiquement atteinte avec ces élections. Les résultats des départementales seront publiés dimanche à partir de 20 heures sur Linternaute.com.

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.