High-Tech

Apple/iOS : retrait des antivirus

Apple/iOS : retrait des antivirus

Apple vient de retirer de l’App Store la catégorie des applications d’antivirus et anti-malwares.

Apple protège l’accès à sa boutique d’applications mobiles. Chacune d’elles est vérifiée avant d’être publiée. Un contrôle qui semble suffisant pour Apple qui estime proposer une sécurité importante. Aussi, Apple limite les risques en ne donnant pas accès aux développeurs des couches profondes d’iOS.

Une protection suffisante ? Cela semble être le cas pour Apple. En effet, l’éditeur de solutions de protection pour appareils Apple, Intego, a publié une information. Il a remarqué que la marque à la pomme vient de modifier sa boutique d’applications. Une catégorie de logiciels utilitaires a disparu de l’App Store. Apple a, ainsi, retiré les applications mobiles d’antivirus et anti-malwares.
Apple n’a pas communiqué à propos de cette étonnante décision.
Le groupe semble penser pouvoir apporter seul une sécurité suffisante des appareils de ses utilisateurs.
Pourtant, si les virus se retrouvent plus souvent dans les applications mobiles sous Android, ils ne sont pas inexistants sous iOS. Aussi, cette décision pourrait attirer les développeurs malveillants. Apple devra être vigilant. Surtout que du côté d’Android, Google a récemment décidé de contrôler chaque application mobile avant de la publier sur le Play Store.

La situation semble s’inverser. Google renforce la sécurité d’Android et Apple relâche la pression sous iOS.

Photo: © Apple.

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.