High-Tech

Mars One : une arnaque ?

Mars One : une arnaque ?

L’entreprise Mars One veut envoyer des hommes sur Mars avec un vol aller simple. Projet sérieux ou arnaque ?

La planète Mars se situe entre 56 et 400 millions de km de la Terre, selon sa position. Son sol, encore non foulé, est un rêve pour la conquête spatiale. Accessible pour l’entreprise néerlandaise Mars One, qui a créé un projet pour envoyer des hommes sur Mars. Un objectif qui reste onéreux puisque le premier lancement est estimé à 6 milliards de dollars. Malgré la promesse d’un aller simple, ce plan, débuté en 2013, a attiré des milliers de volontaires, et même 200 000 selon l’entreprise. Les phases de sélection sont toujours en cours pour les 100 finalistes, mais l’un d’eux met en cause le sérieux du projet.

Il s’agit de Joseph Roche, docteur en physique et astrophysique. Ce professeur à l’université de Dublin a posé sa candidature sans grande conviction.
Interrogé par le site Medium, il a précisé n’avoir jamais rencontré un membre de l’entreprise Mars One. Sa sélection s’est cantonnée à l’envoi d’une vidéo de candidature et un entretien via Skype.
Joseph Roche confie, aussi, que tous ceux qui ont postulé ont été inscrits automatiquement à la communauté Mars One. Ils se sont tous vus attribuer un système de points. « Vous obtenez des points lors des tours de sélection (mais le nombre de points est arbitraire, rien à voir avec votre classement). Et ensuite, la seule façon d’obtenir plus de points est d’acheter des marchandises de Mars One ou de leur faire des dons ». Un moyen complémentaire pour Mars One de réunir les fonds nécessaires.
Toutefois, l’entreprise va plus loin. Chaque finaliste a reçu un guide de bonnes pratiques pour leur indiquer comment réagir avec la presse. Un des conseils est clair : « Si on vous offre de l’argent pour une interview, n’hésitez pas à l’accepter. Nous vous recommandons de faire don de 75 % de ce que vous gagnez par ce biais à Mars One. »
Ces pratiques interpellent beaucoup Joseph Roche qui confie : « Mon cauchemar, c’est que les gens continuent de donner de l’argent et d’accorder de l’attention à Mars One, jusqu’au moment où tout ça s’écroulera ».

Alors que les scientifiques émettent de sérieux doutes quant à la faisabilité de ce projet, les révélations de ce volontaire interrogent sur les réelles volontés et le sérieux de Mars One.

Photo: © Mars One.

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.