Accueil » L’ONU aura son rapporteur spécial sur la vie privée
High-Tech

L’ONU aura son rapporteur spécial sur la vie privée

Le Conseil des droits de l’Homme a accepté à l’unanimité la création d’un poste de rapporteur spécial sur le droit à la vie privée à l’ONU. Celui-ci sera nommé en juin.

À la suite des révélations d’Edward Snowden sur les procédures employées par la NSA pour espionner les télécommunications internationales, l’Organisation des Nations unies est intervenue à plusieurs reprises dans le débat pour critiquer les programmes de surveillance de masse mis en place par les États avec le concours volontaire ou forcé des entreprises privées.

Parmi les interventions les plus mémorables figure en particulier celle de la Haut-Commissaire adjointe des Nations Unies aux droits de l’Homme, qui a fustigé fin 2014 l’utilisation croissante de dispositifs qui portent atteinte aux droits fondamentaux. Cette même instance avait publié quelques mois plus tôt un rapport très sévère à propos du droit à la vie privée à l’ère numérique

Mais l’on pourrait aussi mentionner le vote de l’Assemblée générale en faveur d’une résolution appelant à un meilleur respect de l’intimité des individus dans l’espace numérique. Bien que non contraignante, cette résolution, qui avait été approuvée quelques semaines auparavant par une commission spécialisée sur les droits de l’Homme, avait permis au moins d’envoyer un signal politique.

RAPPORTEUR SPÉCIAL VIE PRIVÉE AUX NATIONS UNIES

C’est dans ce contexte que vient d’être mis en place cette semaine le poste de rapporteur spécial sur le droit à la vie privée à l’ONU par le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU. Cette nouvelle fonction, dont la création a été saluée par plusieurs associations comme Amnesty International et Access, “doit s’attaquer dans les plus brefs délais au problème de la surveillance de masse“, expliquent les ONG.

Son travail “portera sur les questions de vie privée en ligne et hors ligne, notamment la surveillance, les perquisitions et les saisies par la police, les restrictions de l’État sur les relations personnelles, et les intrusions des entreprises dans la vie privée“, commente Amnesty. Il devra aussi “enquêter afin de déterminer si les lois et les pratiques des gouvernements respectent les droits humains […]“.

Selon Access, le Conseil des droits de l’Homme a pris sa décision à l’unanimité, répondant ainsi “aux appels de la société civile” et aux demandes de certains pays en pointe sur ce sujet, comme l’Allemagne et le Brésil. Ce rapporteur indépendant sera nommé au mois de juin, une date qui coïncidera avec le deuxième “anniversaire” des révélations d’Edward Snowden.

Please complete the required fields.



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site est hébergé avec ❤ par

Ikoula

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

FR | GeekParadizeHub ➜ Communauté Multigaming

1 User(s) Online Join Server
  • Frédéric | OuiHeberg.com

✉️ Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 1300 autres abonnés.

2 - Entrer votre adresse email :

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact

Tester votre débit

Nouveau !

Boutique de Goodies GeekParadize!