High-Tech

S. Richard veut la fin des prix bas

S. Richard veut la fin des prix bas

Stéphane Richard, PDG d’Orange, veut que ses concurrents mettent un terme à la guerre des prix dans le mobile.

L’arrivée de Free Mobile a marqué le début d’une guerre des prix entre opérateurs. De quoi lancer une concurrence dans ce secteur et satisfaire les consommateurs. Du côté des opérateurs historiques, les critiques envers Free et les plaintes de voir leurs résultats financiers baisser se succèdent.

Lors d’une émission radio sur l’antenne de France Inter, Stéphane Richard, PDG d’Orange, a, une nouvelle fois, évoqué la guerre des prix dans le mobile.
Après avoir indiqué que les tarifs ont reculé de 45 % en trois ans et que cela a « rendu 10 milliards d’euros de pouvoir d’achat aux Français », il regrette de ne pas avoir « entendu grand monde (nous) en remercier ». « On (nous) tape souvent dessus parce qu’on n’investit pas assez, on ne répare pas assez vite… Quand on baisse les prix, personne ne (nous) dit rien. C’est normal ».
S’adressant indirectement à ses concurrents, et particulièrement à Free, Stéphane Richard estime que « dire que les prix vont continuer à baisser, c’est une folie ». Selon lui, « en matière tarifaire, il n’y a pas de marge de baisse » et la guerre des prix n’est plus possible.
Autre tacle adressé à Free, Stéphane Richard a déclaré qu’un « marché des télécoms bien régulé à trois opérateurs ça fonctionne très bien. À quatre, ça peut fonctionner. C’est plus compliqué, on le voit bien. Ça supposera de toute façon des coopérations entre les opérateurs ».

Pas sûr que Free Mobile écoute le PDG d’Orange et mette un terme à la concurrence des prix !

Photo: © Wikimedia.

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire