Accueil » Galaxy : GOG veut rivaliser avec Steam, sans DRM
High-Tech

Galaxy : GOG veut rivaliser avec Steam, sans DRM



Ces dernières années, le piratage des jeux vidéo a conduit l’industrie vidéoludique à imaginer de nouvelles parades pour résorber ce phénomène, dont les effets sont jugés nuisibles sur le plan économique par les professionnels du secteur. C’est ainsi que sont apparues les mesures techniques de protection (DRM), dont le but est d’empêcher les copies illicites.


Avec Internet, les verrous numériques ont évolué. Les studios ont la possibilité de demander aux joueurs de maintenir une connexion à leurs serveurs pour jouer. L’on pourrait citer comme exemple Blizzard, mais aussi de Ubisoft, EA ou encore Maxis. Pendant un temps, il était même envisagé d’obliger les propriétaires de la Xbox One de se connecter une fois par jour.


C’est à cette logique-là – une course aux armements face au piratage se fait au détriment du joueur – que GOG veut mettre un terme avec Galaxy. Ce logiciel, qui se présente comme un rival des plateformes de distribution vidéoludique habituelles (Steam, Origin, Uplay…), propose en effet un service n’imposant ni une connexion Internet active pour jouer, ni DRM (pour l’application comme pour les jeux).


[embedded content]


GOG Galaxy est un client entièrement facultatif pour installer, jouer et mettre à jour vos jeux. Il offre aussi une fonction multijoueur en ligne, des succès, un chat, la possibilité de suivre votre temps de jeu et plus encore – mais c’est vous qui choisissez quelles fonctions vous souhaitez utiliser“, lit-on sur la page d’accueil du site, dont l’accès à la bêta se fait sur invitation en renseignant son adresse e-mail.


CROSSPLAY, ROLLBACK, OVERLAY


Comme les autres plateformes, Galaxy inclut diverses fonctionnalités comme la ludothèque (où les jeux du joueurs sont regroupés), la dimension communautaire (discussion, liste de contacts, rejoindre un ami en jeu ou l’inviter dans sa partie), les succès à débloquer lors de vos sessions de jeux vidéo, le mode multijoueur et ainsi de suite.


Galaxy propose aussi des options moins courantes, comme le “crossplay”, qui permet de jouer avec des amis même lorsque ces derniers n’utilisent pas la même plateforme, le “rollback”, qui donne la possibilité d’annuler la dernière mise à jour d’un jeu en cas de souci, ou encore “l’overlay”, qui est une interface se superposant à la partie pour utiliser Galaxy sans quitter le jeu.


Pour participer à la bêta de GOG Galaxy, vous devrez renseigner votre e-mail et utiliser Windows ou Mac OS X 10.8 (ou supérieur). Une version pour Linux est en cours de conception. Enfin, une foire aux questions est disponible sur le site officiel.

Si vous avez trouvé une erreur d’orthographe, veuillez nous en aviser en sélectionnant le mots et en appuyant sur Ctrl+Enter.

A propos de l'auteur

Sébastien

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site est hébergé avec ❤ par

Ikoula

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

FR | GeekParadizeHub ➜ Communauté Multigaming

12 User(s) Online Join Server
  • Luzrod
  • SLXW
  • Xekos
  • Smog
  • LaGUnaLO11RrEe
  • Frédéric | OuiHeberg.com
  • Adrien Marmoud
  • Leon Hartstrife
  • ScreaX21

✉️ Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 1300 autres abonnés.

2 - Entrer votre adresse email :

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact

Tester votre débit

Acheter moins cher avec i-Comparateur

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :