Accueil » Une solution logiciel pour faciliter le coworking
High-Tech

Une solution logiciel pour faciliter le coworking

Une solution logiciel pour faciliter le coworking

En France, une étude de Bureaux à partager et de la Fonderie* a dénombré 250 espaces de coworking et 10 000 coworkers en 2014. Le partage de bureaux a de plus en plus d’adeptes, fans du concept, surtout auprès des jeunes générations. Mais partager demande un minimum d’organisation. L’étude de BAP révèle d’ailleurs que 43% des lieux ont choisi un logiciel dédié pour assurer la gestion, l’occupation des locaux, les baux, les plannings…

Martin de Charette en fait partie. Cofondateur de Pricing assistant, startup spécialisée dans la veille tarifaire sur Internet, il sous-loue une partie des locaux. Très vite, il a souhaité externaliser toutes les tâches administratives que nécessite la location de locaux. Et il a choisi la solution Link. Il nous explique ce choix et plus largement, pourquoi il recommande le partage de bureaux à tous ceux qui le peuvent.



Comment ça marche : Pouvez-vous nous présenter votre société et son parcours jusqu’à la location de bureaux ?

Martin de Charrette :
Pricing assistant est l’éditeur d’une solution de veille tarifaire basée sur un algorithme qui relève et compare les prix affichés sur les sites Internet. Ce service est utilisé par les ecommerçants, pour surveiller les prix des concurrents et adapter les leurs. Il intéresse aussi les marques qui s’assurent ainsi du respect de leurs préconisations tarifaires par leurs revendeurs.

J’ai cofondé Pricing assistant en décembre 2012 avec Sylvain Zimmer. La société compte aujourd’hui 14 collaborateurs, essentiellement des développeurs / ingénieurs et des commerciaux / spécialistes de la relation clients.

CCM : Comment est née l’idée de sous-louer une partie de vos locaux ?

MdC :
Le lancement de la société s’est fait dans les locaux de l’accélérateur le Camping. Déjà, la dimension collaborative nous plaisait. Après une levée de fond, nous avons acheté des locaux avec une autre startup au coeur de Paris, dans le Marais, 240 m2 au total. C’était trop grand pour nous alors nous avons décidé de sous-louer.

Plusieurs raisons à cela : nous voulions rester implantés dans le secteur, non seulement pour sa localisation très centrale mais aussi parce qu’il est occupé par des startups innovantes comme nous, ça nous allait.

CCM : D’où est venu le besoin d’utiliser un logiciel dédié à la gestion de location de locaux professionnels ?

MdC :
Au départ, nous gérions tout avec Drive. Loyers, suivi des arrivées et des départs, relance des paiements, gestion des factures, adaptation des locaux et du matériel à telle ou telle équipe… tout cela est très chronophage, prend beaucoup d’énergie et ne demande pas de compétence particulière. J’ai préféré consacrer mon temps à mon métier.

Quand Bureaux à partager, que nous utilisions pour la location, nous a proposé d’utiliser Link, c’est vraiment tombé à point nommé ! Et on a eu confiance immédiatement car on a vu très vite qu’ils avaient pensé à tout. Ils avaient les réponses à toutes nos questions.

CCM : Comment se présente l’outil ?

MdC :
C’est une interface web à laquelle on se connecte très simplement. On y définit le type de contrat de location, les dates de début et de fin d’occupation du bureau, les mètres carré loués, la garantie… le dossier est créé en quelques minutes et le locataire reçoit instantanément les éléments par mail. Le paiement se fait uniquement par carte bancaire ou par prélèvement automatique, du coup, plus d’impayés. C’est très confortable.

CCM : Link vous permet de gérer combien de locations actuellement ?

MdC :
Aujourd’hui, nous louons une trentaine de bureaux à 5 startups et à 3 free-lance.

CCM : On parle beaucoup de la dimension conviviale du coworking. C’est une réalité ?

MdC :
Tout à fait et l’émulation qui en naît est propice au travail. Nous sommes en contact avec d’autres professionnels qui rencontrent souvent les mêmes problématiques que nous. On peut échanger soit des solutions soit des mises en relation intéressantes. Et avoir un oeil extérieur sur son travail, c’est très enrichissant.

CCM : Est-ce que le coworking peut réellement apporter de nouvelles affaires ?

MdC :
Cela peut arriver oui. C’est aussi un formidable vivier pour le recrutement.

CCM : Conseilleriez-vous cet outil à tous ceux qui se sont lancés dans le partage de bureaux ? Ce n’est pas forcément nécessaire…

MdC :
Ah si, je le conseille à toutes les personnes qui ont de l’espace inutilisé et qui sous-louent. Link est un outil très simple, qui élimine de la friction et simplifie la relation avec les locataires. Tout est carré et tout le monde gagne du temps.

Repères

Link, par Bureaux à partager

L’étude sur le coworking en 2014

Pricing assistant

Si vous avez trouvé une erreur d’orthographe, veuillez nous en aviser en sélectionnant le mots et en appuyant sur Ctrl+Enter.

A propos de l'auteur

Sébastien

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site est hébergé avec ❤ par

Ikoula

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

FR | GeekParadizeHub ➜ Communauté Multigaming

4 User(s) Online Join Server
  • Anthonio_Loucass
  • Smog
  • Zento
  • ScreaX21

✉️ Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 1300 autres abonnés.

2 - Entrer votre adresse email :

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact

Tester votre débit

Acheter moins cher avec i-Comparateur

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :