Accueil » Emmanuel Macron hostile à un retour à trois opérateurs
High-Tech

Emmanuel Macron hostile à un retour à trois opérateurs


Le ministre du numérique estime que l’heure n’est pas à la consolidation mais à l’investissement dans les télécoms. Un retour à trois opérateurs risquerait de nuire aux projets d’investissement dans la 4G et la fibre optique, juge-t-il.




Il ne serait pas du tout dans l’intérêt du secteur des télécommunications de revenir à un modèle à trois opérateurs. Tel est le message qu’a voulu faire passer Emmanuel Macron lors d’un entretien accordé aux Échos vendredi. Pour le ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, les quatre opérateurs français (Orange, SFR-Numericable, Free et Bouygues) “ont chacun leur place“.

Alors que l’hypothèse d’une consolidation du marché des télécoms en France revient souvent dans l’actualité, Emmanuel Macron met en garde : le passage de quatre à trois opérateurs risque de nuire à la vitalité du secteur. “La concentration, c’est moins d’équipements, moins de réseaux et moins d’emplois“, prévient-il. “Le secteur a atteint un point d’équilibre“.

Le ministre ajoute qu’une potentielle consolidation serait en fait nuisible aux investissements actuels car elle provoquerait un gel des projets. Or ce n’est pas le moment : “le secteur est aujourd’hui animé par quatre opérateurs qui se sont engagés dans un mouvement général de modernisation de leurs infrastructures, sur la 4G et sur la fibre“. Pas question, donc, de casser cet élan.

Actuellement, deux scénarios ressortent lorsque l’on parle de consolidation dans les télécoms : le premier d’entre eux implique Free et Bouygues (des discussions ont eu lieu au cours du premier semestre 2014). Le second concerne Orange et Bouygues (l’opérateur est allé jusqu’à mandater des banques pour évaluer une telle acquisition, qui n’a finalement jamais eu lieu).

Depuis, Bouygues a réaffirmé sa volonté d’assurer un avenir “autonome lors d’un comité central d’entreprise.

Sur la perspective d’une consolidation du marché des télécoms, Emmanuel Macron n’est pas le seul à afficher son hostilité. L’an dernier, l’autorité de la concurrence a également montré son désaccord, expliquant qu’il valait mieux réfléchir à d’autres solutions (comme la mutualisation des réseaux) avant d’envisager une concentration du secteur.

( photo : CC BY LeWeb )

Si vous avez trouvé une erreur d’orthographe, veuillez nous en aviser en sélectionnant le mots et en appuyant sur Ctrl+Enter.

A propos de l'auteur

Sébastien

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site est hébergé avec ❤ par

Ikoula

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

FR | GeekParadizeHub ➜ Communauté Multigaming

5 User(s) Online Join Server
  • Frédéric | OuiHeberg.com
  • ScreaX21
  • Xekos
  • Anthonio_Loucass
  • Sam_sus

✉️ Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 1300 autres abonnés.

2 - Entrer votre adresse email :

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact

Tester votre débit

Acheter moins cher avec i-Comparateur

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :