Home / Android / Android Pay pourra utiliser un lecteur d’empreintes digitales

Android Pay pourra utiliser un lecteur d’empreintes digitales

Article mis à jour le 9 juillet 2018 à 22 h 44 min


Lors de sa conférence I/O, Google a présenté son service de paiement sans contact Android Pay. La plateforme est compatible avec la majorité des terminaux Android et pourra utiliser le lecteur d’empreintes digitales des appareils avec Android M pour valider des transactions.




Google consolide ses positions dans l’univers du paiement sans contact (NFC). Alors que Samsung et Apple ont déjà avancé leurs propres pions dans ce domaine, la firme de Mountain View veut revenir dans la course. Elle a ainsi présenté Android Pay lors de sa conférence I/O. L’outil reprendra le flambeau de Wallet, qui est le portefeuille électronique du groupe américain depuis 2011.

Selon Google, Android Pay est d’ores et déjà capable de fonctionner avec sept terminaux Android sur dix et pas moins de 700 000 commerces aux États-Unis (comme Uber, Expedia, Groupon ou encore Domino’s). Android Pay fonctionne avec les principales sociétés de cartes bancaires (comme MasterCard, Visa et American Express). Et bien sûr, Google compte étendre Android Pay à l’étranger.

Afin de renforcer la sécurité des transactions effectuées avec Android Pay, Google précise que son système d’exploitation mobile (Android M) gérera les systèmes de contrôle biométrique basés sur les lecteurs d’empreintes digitales. Ainsi, pour valider un paiement avec Android Pay, l’utilisateur aura la possibilité de placer son doigt sur le capteur.


Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l’informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J’utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l’utilisation des OS Debian et Archlinux.

A voir aussi

Cambridge Analytica : première amende pour Facebook

Cambridge Analytica : première amende pour Facebook

La Grande-Bretagne condamne Facebook à payer une amende de 500 000 livres suite à l’affaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Oui Non

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :