Home / Android / Nintendo ne choisira pas Android pour sa future console

Nintendo ne choisira pas Android pour sa future console

Article mis à jour le 9 juillet 2018 à 22 h 44 min


Nintendo a balayé l’information du journal économique Nikkei selon laquelle sa prochaine console utilisera Android comme système d’exploitation.




Aussitôt apparue, aussitôt démentie. La rumeur voulant que Nintendo adopte Android comme système d’exploitation pour sa prochaine console, pour l’instant connue sous le nom de code NX, a été officiellement balayée. Cité par Digits, un porte-parole de la firme japonaise a déclaré “qu’il n’y a rien de vrai dans l’information disant que nous envisageons d’adopter Android pour NX“.

En début de semaine, un article publié dans le quotidien Nikkei annonçait pourtant le contraire. Disant s’appuyer sur une source travaillant chez Nintendo, le journal économique expliquait que la société voulait utiliser Android plutôt qu’une plateforme conçue en interne.

L’argument avancé était d’ordre économique : afin de faire revenir les éditeurs-tiers, il convient de choisir un O.S. que les développeurs connaissent bien. De cette façon, le catalogue vidéoludique qui accompagnera la future console de Nintendo sera plus étoffé, ce qui persuadera davantage de joueurs de l’acheter au lieu de les voir passer leur chemin ou se tourner vers la concurrence.

L’idée de voir Nintendo adopter Android pour la console NX ne semble pourtant pas si aberrante. Outre le fait que cet O.S. est très répandu, ce qui donne accès à une vaste communauté de développeurs et permet une compatibilité étendue avec d’autres périphériques, c’est aussi la principale plateforme sur mobile. Or il se trouve que Nintendo est justement en train de s’ouvrir à cet univers, via un partenariat avec DeNA.

( photo : CC BY-NC-ND undeleterious )
Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l’informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J’utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l’utilisation des OS Debian et Archlinux.

A voir aussi

Google Maps est passé au payant

Google Maps est passé au payant

Avec un peu de retard, le service de Google Maps est passé au payant. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous avez une question ?

Vous voulez nous soumettre une information ? Ou juste faire une remarque ?

Contactez-nous !

Oui Non

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :