Accueil » Paris menace de couper Internet à 2,4 millions de foyers en France
High-Tech

Paris menace de couper Internet à 2,4 millions de foyers en France

On n’imagine pas que ça puisse en arriver à une telle extrémité, mais la menace est désormais officielle. Selon Les Echos, la Ville de Paris s’est résolue le 26 juin dernier à mettre en demeure Numericable de l’expulser manu militari des locaux techniques qu’elle occupe sous convention d’occupation de l’espace municipal, faute de réussir à obtenir paiement des sommes qu’elle estime dues. En conséquence, elle a prévenu le câblo-opérateur qu’elle retirerait d’elle-même le matériel réseau installé sur son sol si la situation ne revenait pas à la normale d’ici le 10 août prochain.

Si jamais la mairie mettait ses menaces à exécution, ce qui est extrêmement peu probable, ce sont environ 1,7 millions de clients Numericable à travers la France qui seraient coupés d’Internet, et même au total 2,4 millions de foyers, si l’on intègre les abonnés fibre de Bouygues Telecom, qui loue le réseau de Numericable. 

Le câblo-opérateur, réputé pour ses méthodes de négociation extrêmement musclées et une gestion de trésorerie sans égard pour ses partenaires, conteste depuis 2009 la méthode de calcul des indemnités dues à la capitale, et a décidé de jouer le pourrissement de la situation. Selon Les Echos, les 16 autres opérateurs concernés par les accords ont accepté de signer en 2009 la nouvelle convention d’indemnisation, mais pas Numericable, qui était restée jusqu’à cette année sous l’égide d’une convention signée en 2005, plus favorable.

DES CLIENTS VICTIMES COLLATÉRALES ?

Or “elle est arrivée à échéance le 10 février dernier et depuis, Numericable se trouve donc être un « occupant sans droit ni titre » des locaux de la Ville de Paris“, précisent Les Echos. Au total, en intégrant des paiements incomplets depuis 2008, la mairie de Paris estimerait à 8,37 millions d’euros le montant dû par Numericable.

Dans son courrier, la ville constate l’occupation illégale de ses locaux par l’opérateur télécoms, et l’enjoint de quitter les lieux d’ici le 10 août. A défaut, “il pourra être procédé d’office au retrait des installations et à la remise en état des lieux“, prévient-elle.

Le fait d’avoir accès à Internet étant aujourd’hui considéré juridiquement comme un droit fondamental, il faut tout de même espérer que dans le cas où la situation ne se débloquerait pas, les clients de Numericable ne soient pas les premières victimes collatérales du conflit avec la ville de Paris, mais qu’une solution plus civilisée soit trouvée (comme une saisie des sommes en jeu sur les comptes de la société de Patrick Drahi).

Si vous avez trouvé une erreur d’orthographe, veuillez nous en aviser en sélectionnant le mots et en appuyant sur Ctrl+Enter.

A propos de l'auteur

Sébastien

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site est hébergé avec ❤ par

Ikoula

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

FR | GeekParadizeHub ➜ Communauté Multigaming

10 User(s) Online Join Server
  • IGZ Zorkadi
  • Leon Hartstrife
  • Frédéric | OuiHeberg.com
  • Fumi OwO
  • Ish Ish
  • Luzrod
  • Pandox
  • Marlon29
  • Xekos

✉️ Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 1300 autres abonnés.

2 - Entrer votre adresse email :

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact

Tester votre débit

Acheter moins cher avec i-Comparateur

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :